image Freelance : 5 astuces pour louer un appartement
Publié le : 
11/30/2020

Freelance : 5 astuces pour louer un appartement

Il est souvent difficile de louer un appartement quand on est freelance. Les propriétaires et les agences font généralement plus confiance à un locataire en CDI, et il devient compliqué de faire face quand on est auto-entrepreneur avec des revenus non garantis par un contrat de travail, encore plus lorsqu’on est dans sa première année de freelancing.

Si tu es dans ce cas, sache que beaucoup d’indépendants rencontrent ce problème au moment de louer un appartement, et ce, même avec un chiffre d’affaires régulier et tout à fait correct. Le marché de l’immobilier peut être très compétitif dans certaines villes, il est donc difficile de faire entendre sa légitimité à payer un loyer tous les mois en freelance, mais pas du tout impossible !

Du coup, comment on fait pour louer un logement en étant freelance ? Freebe.me te donne aujourd’hui 5 astuces pour mettre toutes les chances de ton côté !

Sommaire :

1. Pourquoi est-ce difficile de louer un logement quand on est freelance ?

2. Comment réussir à louer un appartement en freelance ?

a. Calculer son budget mensuel disponible

b. Éviter les agences immobilières

c. Soigner son dossier de location en freelance

d. Faire preuve de pédagogie sur le statut d’auto-entrepreneur

e. Avoir un garant physique ou un tiers qui se porte garant

Pourquoi est-ce difficile de louer un logement quand on est freelance ?

En France, il est très difficile de faire partir un mauvais payeur de son appartement quand on est propriétaire. La conséquence directe de ce système de protection des locataires : demander des garanties de plus en plus complexes aux candidats à la location.

C’est pourquoi la majorité des agences immobilières et propriétaires chercheront à être certains de la solvabilité de leurs locataires, en demandant un CDI, des revenus jusqu’à 4 ou 5 fois supérieurs au montant du loyer, des garants, etc. Dans certains cas, les exigences peuvent être encore plus fortes, voire quasi-impossibles à satisfaire pour la majorité des gens, y compris les salariés !

Évidemment, ça n’aide pas du tout les auto-entrepreneurs et freelances qui sont tout à fait capables de bien gagner leur vie et de payer leur loyer. Pourtant, en l’absence de fiches de paie ou de contrat de travail, beaucoup de propriétaires refuseront tout simplement de louer leur appartement à un freelance.

De manière générale, le marché de l’immobilier comprend en réalité très mal la situation des auto-entrepreneurs, et la plupart des propriétaires s’imaginent tout simplement qu’un freelance ne gagne pas suffisamment de revenus, ou de manière très irrégulière, ce qui n’est pas vrai pour tous les indépendants.

Comment réussir à louer un appartement en freelance ?

Même s’il y aura toujours des agences de location ou des propriétaires réfractaires à l’idée, il est tout à fait possible de louer un appartement ou une maison en étant à son compte et sans changer de statut. De la préparation de ton dossier à l’explication de ton activité professionnelle en toute transparence, voici quelques conseils pour faciliter ton projet de location.

Calculer son budget mensuel disponible

C’est une évidence, mais lorsqu’on est freelance, il peut être plus compliqué de connaître le montant exact disponible pour les dépenses personnelles, dont le loyer et les charges liées. Si tu te reconnais dans cette situation, commence par établir ton budget mensuel avant d’entamer ta recherche de logement.

Pour cela, tu dois prendre en compte ton chiffre d’affaires bien entendu, mais aussi toutes tes charges professionnelles et tes cotisations, tes impôts, tes dépenses courantes (électricité, abonnement, alimentation, loisirs, etc...). Il te sera plus facile d’expliquer à un propriétaire la part de tes revenus consacrée au paiement de ton loyer, et donc, de le rassurer sur ta démarche et ton sérieux.

Éviter les agences immobilières

Loin de nous l’idée de dénigrer le travail des agences immobilières, mais leurs modalités et garanties sont souvent plus strictes que celles d’un particulier. Par ailleurs, il est parfois plus difficile de dialoguer avec une agence quand de nombreux autres candidats disposent d’un dossier avec CDI. Certaines d’entre elles pourront être coopératives si tu disposes d’un bon dossier, même en étant freelance.

Mais quand on cherche à louer un appartement en étant freelance, un propriétaire particulier se montera sans doute plus flexible dans ses demandes de garanties, en plus d’être plus à apte à discuter de ta situation professionnelle indépendante. Il te sera donc plus facile de lui montrer qu’il peut te faire confiance en te louant son bien.

Soigner son dossier de location en freelance

Ton dossier de locataire, c’est un peu le cœur de ta démarche pour louer un appartement. Il vaut mieux le soigner car c’est lui qui démontrera le sérieux de ton profil et tes revenus. Certains documents seront très faciles à fournir et obligatoires pour tous les profils de locataires, comme la carte d’identité, le dernier avis d’imposition, les dernières quittances de loyer, etc.

Si tu es freelance, tu ne vas cependant pas pouvoir fournir le sacro-saint contrat de travail avec les fiches de paie qui l’accompagnent, ce que demandent tous les propriétaires. En revanche, tu disposes tout de même de documents pour justifier ton chiffre d’affaires et ton activité d’auto-entrepreneur :

·  Ton certificat d’inscription au répertoire SIRENE pour justifier l’existence de ta micro-entreprise.

·  Ton attestation de déclaration de chiffre d’affaires auprès de l’URSSAF, que tu peux récupérer directement en ligne. Elle atteste du montant de tes encaissements et fait office de document « officiel » qui peut aider ton futur propriétaire à te faire confiance.

·  Des contrats de prestations longues signés par tes clients si tu en as.

·  Ton livre de recettes de freelance sur lequel figure normalement chacun de tes encaissements, leur date et le nom du client (que tu n’es pas obligé de montrer). Freebe.me te fournit notamment un livre de recettes automatisé que tu peux télécharger à tout moment depuis ton espace.

·  Tu peux éventuellement obtenir une attestation de revenus auprès d’un expert-comptable, un autre document officiel qui certifie tes ressources et peut peser lourd dans ton dossier de location.

Enfin, tu pourras également fournir tout document ou tableau de bord de gestion avec ton chiffre d’affaires, tes charges, ton prévisionnel de trésorerie, etc. En somme, un bilan d’entreprise qui ne sera pas officiel mais démontrera le sérieux de ton activité professionnelle et la gestion de tes revenus.

Faire preuve de pédagogie sur le statut d’auto-entrepreneur

Une fois que tu as monté un dossier de location qui en dit un maximum sur ton activité et tes ressources financières, il te sera bien plus facile d’expliquer à ton interlocuteur en quoi consiste ton travail. N’oublie pas que ce qui effraie le plus les propriétaires au moment de louer leur appartement, c’est de ne pas connaître suffisamment le monde de l’entrepreneuriat et le mode de travail en freelance.

En présentant ton activité avec pédagogie et des documents explicites, tu pourras lui faire comprendre que tu n’es pas plus à risque qu’un salarié, si ton chiffre d’affaires te le permet. Il est temps que le mot « freelance » ne représente plus une menace ou uniquement une activité secondaire aux yeux des loueurs d’appartement.

Avoir un garant physique ou un tiers qui se porte garant

Il est très courant que les propriétaires demandent un garant pour prendre en charge les éventuels loyers impayés. Si tu disposes d’un garant solvable avec suffisamment de revenus (le plus souvent un membre de ta famille, un parent ou un ami), n’hésite pas à en faire part à ton interlocuteur au moment de la visite pour appuyer ton dossier.

Si tu n’as pas la possibilité de fournir un garant pour louer ton appartement en étant freelance, sache que des sociétés ou des assurances peuvent se porter garantes pour toi. C’est le cas de notre partenaire Wemind qui s’engage auprès des freelances pour faciliter leur accès au logement. Ton propriétaire sera ainsi rassuré car il sera protégé si tu n’es pas en capacité de régler ton loyer à un moment donné.

 

Tu l’auras compris, il n’est heureusement pas impossible de louer un appartement quand on est freelance. La démarche est certes plus compliquée et demande de préparer davantage le terrain que pour un salarié, mais elle est tout à fait faisable 😄


Thème :
Les articles du même theme :
F.A.Q Freelance - Résumé de l'article

🏠 Est-ce difficile de louer un appartement en freelance ?

Beaucoup de freelances ont du mal à louer un appartement en raison des nombreuses garanties demandées par les agences et propriétaires.

💰 Comment louer un appartement en auto-entrepreneur ?

Évalue ton budget mensuel, privilégie les bailleurs particuliers et soigne ton dossier de location pour bien expliquer ta situation financière.

🗂 Quels documents pour louer un appartement en freelance ?

En plus des documents légaux demandés pour louer un appartement, tu peux fournir tes attestations de chiffre d’affaires et livre des recettes.

Découvre Freebe.me, l'assistant personnel des freelances
Découvre Freebe.me