Image de couverture
image 10 indicateurs à analyser dans ton activité freelance
Publié le : 
January 5, 2022
Modifié le : 

10 indicateurs à analyser dans ton activité freelance

Tu es freelance et tu veux savoir si ton activité et tes actions vont dans le bon sens ? Rien de tel que de suivre des indicateurs de performance pertinents (ou KPI pour Key Performance Indicator) pour le savoir ! Ces chiffres très précieux te permettent de valider l’atteinte de tes objectifs, ou au contraire, de réajuster le tir.

Oui mais voilà : des KPI, il en existe des centaines. Développer son activité en freelance, ce n’est pas avoir les yeux rivés sur ses chiffres à longueur de journée, ou surveiller des statistiques sans pouvoir les interpréter. Aujourd’hui, on te propose donc 10 indicateurs de performance que tu peux suivre en tant que freelance selon la nature de ta micro-entreprise et de tes objectifs !

Sommaire :

1. Pourquoi et comment surveiller des KPI en freelance ?

2. Quels indicateurs de performance faut-il surveiller en freelance ?

a. Ton chiffre d’affaires et tes bénéfices

b. Tes charges professionnelles

c. Ton taux horaire

d. Le Coût d’Acquisition Client (CAC)

e. Le nombre de leads et de prospects

f. La satisfaction de tes clients

g. Ton taux de conversion

h. Ton taux d’engagement

i. Le trafic sur ton site web

j. Le taux de rebond

Pourquoi et comment surveiller des KPI en freelance ?

Avant de te donner les principaux KPI à analyser dans ton activité, revenons un peu sur la méthode. Il faut bien comprendre qu’il ne sert à rien de surveiller des données qui n’indiquent pas directement la réussite de tes propres objectifs. Par exemple, suivre ton nombre d’abonnés sur les réseaux sociaux ne t’apporte pas d’indications réelles sur la qualité de tes publications si tel est ton objectif (mais ton taux d’engagement oui !).

Un bon indicateur de performance est donc avant tout un outil de mesure pour analyser les retombées de tes actions. Par conséquent, avant de sélectionner des KPI à suivre en freelance, il vaut mieux déterminer tes objectifs et par quels moyens tu peux suivre ta progression. Ne choisis que des indicateurs qui te parlent vraiment pour gagner du temps et rester efficace dans ton analyse.

Ensuite, on te conseille de te concocter un tableau de bord que tu pourras mettre à jour et consulter à chaque fois que tu souhaites faire le point. Veille aussi à conserver des archives de chaque période mesurée, puisque c’est bien la comparaison des données qui compte dans l’analyse de KPI.

Quels indicateurs de performance faut-il surveiller en freelance ?

Ton chiffre d’affaires et tes bénéfices

Le chiffre d’affaires est bien sûr un indicateur fondamental pour mesurer l’évolution de ton activité freelance. Pour beaucoup, il est l’un des principaux objectifs, bien que l’on te conseille de ne pas t’arrêter à cet indicateur seul. Eh oui, tout comme pour une société, ton CA seul ne t’indique pas la santé financière réelle de ta micro-entreprise. Ce sont les bénéfices réels qui comptent (soit ton chiffre d’affaires - impôts et cotisations sociales = ce qui tombe dans ta poche).

Fais le point chaque mois sur tes encaissements, mais aussi tes prélèvements sociaux et fiscaux. Freebe te fournit d’ailleurs un tableau de bord financier en temps réel, sur lequel apparaît le montant de tes bénéfices (et celui de tes cotisations et TVA si tu es concerné.e). Plus besoin de faire le calcul chaque mois ou chaque trimestre !

Tes charges professionnelles

Tu le sais déjà, il n’est pas possible de déduire tes charges professionnelles en micro-entreprise. Ici, on ne parle plus des cotisations sociales et impôts sur le revenu, mais bien de tes dépenses effectuées dans le cadre de ton activité. Par exemple : achats de matériel, déplacements, abonnements à des outils, etc. Le montant de ces dépenses a besoin d’être optimisé pour assurer la rentabilité de ta micro-entreprise.

Tu peux donc suivre de près le montant de tes dépenses professionnelles chaque mois, et déterminer si tu as toujours besoin de chacune d’entre elles, ou si tu as besoin d’ajuster tes investissements. Petit tips : si tu utilises Freebe, tu peux lier ton compte bancaire pour suivre ta trésorerie en direct, et obtenir des statistiques mensuelles de tes dépenses.

Ton taux horaire

Il n’est pas rare de revoir ses tarifs de freelance régulièrement. Tout simplement parce que ton expérience grandit avec tes compétences et ta rapidité d’exécution, ou au contraire, parce qu’ils ne te conviennent finalement pas. Pour cela, surveiller ton taux horaire sur les missions de tes clients peut devenir très pertinent, que tu factures au temps passé ou au forfait en freelance.

Pour ça, tu peux tracker ton temps de travail sur chacun de tes projets clients, même si tu n’as pas pour objectif de transformer ce timer en facture. Pour toi, il s’agit principalement de vérifier l’adéquation temps passé / chiffre d’affaires généré.

Le Coût d’Acquisition Client (CAC)

Le Coût d’Acquisition Client (ou CAC) désigne le montant investi pour convertir un prospect en client. Évidemment, l’enjeu est de diminuer un maximum ce coût pour augmenter ta rentabilité et assurer la santé de ta micro-entreprise. Et ici, tout dépend de tes produits et/ou services et de ta stratégie. Pour calculer le CAC, tu devras donc diviser le montant total de tes dépenses commerciales et marketing (prospection, publicités, site web, etc.) par le nombre de clients convertis.

Cet indicateur de performance est particulièrement utile si tu tiens une boutique en ligne ou si tu vends des produits digitaux en freelance. En revanche, il n’est peut-être pas adapté si tu es prestataire de services avec peu d’investissements marketing ou un nombre de clients limité.

Le nombre de leads et de prospects

Voilà un indicateur de performance qui parle à tous les freelances : le nombre de leads. Entretenir un flux constant de prospects est en effet important pour te développer sur le long terme. C’est bien pour cela que l’on te conseille d’opter pour des actions marketing pertinentes et régulières. Garder un œil sur le nombre de contacts entrants, c’est l’un des moyens de vérifier si ta stratégie porte ses fruits ou non.

Moins de leads entrants, c’est plus de risques pour la santé financière de ton activité lorsque tes projets actuels se terminent. Si c’est important pour toi et ta micro-entreprise, tu peux donc inclure le volume de leads et prospects qualifiés à ton tableau de bord. Même si tu ne peux évidemment pas satisfaire tout le monde !

La satisfaction de tes clients

Assurer un travail de qualité et garantir la satisfaction de tes clients actuels, c’est bien sûr la priorité de tout professionnel. C’est un indicateur qui peut être difficile à chiffrer puisqu’il passe la plupart du temps par de simples échanges avec tes clients. Mais ce n’est pas impossible. Pour mesurer la satisfaction de tes clients en freelance, tu peux par exemple :

  • Tout simplement leur poser la questionÊtes-vous satisfait de mes services ?” en fin de mission ;
  • Réaliser une petite enquête annuelle par questionnaire ;
  • Envoyer automatiquement un questionnaire de satisfaction quelque temps après un achat.

Petit tips : une enquête un peu plus poussée qu’une simple question te donnera des axes d’amélioration possibles, y compris de la part de tes clients globalement satisfaits.

Ton taux de conversion

Le taux de conversion peut intervenir dans de nombreuses situations, en majorité dans le cadre d’un email marketing ou d’une campagne publicitaire. Pour l’obtenir, on divise le nombre de conversions (actions réalisées) par le nombre total d’interactions x 100. Plus il est élevé, plus tu peux considérer que ton action est efficace. Le taux de conversion est donc l’un des principaux KPI pour mesurer la réussite d’une action marketing ou commerciale.

Prenons un exemple concret : un freelance envoie une newsletter contenant un lien vers un ebook à télécharger. Si 50 personnes sur 200 destinataires ont cliqué et téléchargé son contenu, son taux de conversion est de 25% (50/200 = 0,25 x 100 = 25).

Ton taux d’engagement

Le taux d’engagement, c’est un peu la même chose que le taux de conversion pour mesurer la qualité de tes contenus en ligne. C’est le KPI par excellence sur les réseaux sociaux, car il t’indique la part de personnes ayant directement interagi avec ton contenu (par un like, un enregistrement, un commentaire, etc.).

Pour l’obtenir, il te faut diviser le total des interactions d’une publication ou d’une annonce par le nombre total de tes abonnés. Plus ton taux d’engagement est élevé, plus ton contenu est pertinent pour ton audience. S’il est plutôt faible ou a tendance à diminuer, ça veut tout simplement dire que tu as besoin de retravailler ta stratégie de contenus pour mieux l’adapter à ta cible.

Le trafic sur ton site web

Tu as un site web pour présenter tes services de freelance ou un blog ? Connaître la performance de tes pages est bien sûr indispensable pour ajuster son contenu ou développer ta notoriété. Pour cela, rendez-vous sur Google Analytics où tu trouveras de nombreuses données pertinentes à propos de ton site internet. Plusieurs KPI peuvent t’être utiles :

  • Le nombre total de visiteurs en temps normal ou suite à une publicité ;
  • Le nombre de visiteurs par canal d’acquisition pour en mesurer la performance : réseaux sociaux, newsletter, trafic organique (SEO), trafic direct, referral (via un lien publié sur un autre site).
  • Le pourcentage de nouveaux visiteurs.

En fonction de tes propres objectifs, tu pourras exploiter de nombreux autres KPI pour mesurer l’efficacité de ton site web ou encore sa performance technique (chargement des pages, etc.).

Le taux de rebond

On finit avec l’un des indicateurs de performance que l’on te conseille de suivre sur ton site web ou ton blog. Le taux de rebond désigne la part de visiteurs ayant visité une seule page de ton site ou de ton blog, sans avoir effectué d’autres actions. En bref, il s’agit des personnes qui sont tombées sur une page de ton site, et l’ont directement refermée.

Bien sûr, il peut être élevé si tes visiteurs viennent uniquement chercher le contenu d’un article. Mais un fort taux de rebond peut aussi démontrer que le contenu de ton site n’est pas suffisamment qualitatif et optimisé, ou que ton audience n’est pas assez qualifiée. Dans ce cas, il te faudra sans doute retravailler l’expérience utilisateur ou la pertinence de tes contenus par exemple.

Et voilà pour ces 10 KPI que tu peux suivre dans ta micro-entreprise, si c’est pertinent avec tes objectifs et ton métier. Tu peux obtenir la plupart d’entre eux via des outils adéquats, comme Freebe pour ta santé financière, Google Analytics pour ton site ou un outil d’emailing pour tes newsletters. L’important sera ensuite de savoir les interpréter pour ajuster ta stratégie et t’améliorer en tant que freelance.


Les articles du même theme :
F.A.Q Freelance - Résumé de l'article

📈 Pourquoi surveiller des KPI en tant que freelance ?

Si tu as pris le soin de définir des objectifs pour développer ton activité de freelance, alors tu as besoin d’indicateurs de performance chiffrés pour mesurer ta progression. Les KPI sont des outils de mesure indispensables pour savoir si tu vas dans la bonne direction.

💰 Quels indicateurs pour mesurer la santé financière d’une micro-entreprise ?

Si tu cherches à surveiller la santé financière de ton activité de freelance, ton chiffre d’affaires et son évolution sont bien sûr une donnée-clé, mais tu dois aussi chiffrer tes bénéfices réels après impôts et cotisations, ainsi que le montant total de tes dépenses professionnelles.

📱 Quels KPI marketing analyser en freelance ?

Pour mesurer l’efficacité de tes actions marketing en freelance, tu peux surveiller le Coût d’Acquisition Client (CAC), le nombre de leads entrants ou encore le taux de conversion et d’engagement sur les réseaux sociaux, en plus des données de ton site web.

Découvre Freebe.me, l'assistant personnel des freelances
Découvre Freebe.me