Image de couverture
image Comment devenir propriétaire en micro-entreprise ?
Modifié le :
November 2, 2022
Publié le : 
November 2, 2022
Modifié le : 

Comment devenir propriétaire en micro-entreprise ?

S’il y a bien un statut qui peut faire frémir les banques au moment de faire un prêt immobilier, c’est bien celui de la micro-entreprise. Le freelancing est souvent méconnu des institutions bancaires traditionnelles. On l’imagine instable, avec des revenus irréguliers, voire parfois absents. Bref, rien qui n’inspire vraiment confiance (à première vue) pour rembourser un prêt important à long terme.

Pourtant, et comme tu le sais toi-même, c’est loin d’être la réalité de tous les auto-entrepreneurs. Et il est heureusement possible de devenir propriétaire tout en étant freelance. Promis, tu ne seras pas obligé.e de signer un CDI, de faire du portage salarial ou de te marier à un.e salarié.e pour acheter ta résidence principale.

Aujourd’hui, on te donne tous nos conseils pour réaliser ton projet immobilier en tant que freelance !

Sommaire :

1. Peut-on devenir propriétaire en étant freelance ?

2. Comment faire un prêt immobilier en micro-entreprise ?

a. Anticiper toutes les dépenses d’un bien immobilier

b. Gérer soigneusement sa trésorerie professionnelle et personnelle

c. Fournir un dossier complet à son banquier

d. Faire appel à un courtier pour faciliter ses démarches

Peut-on devenir propriétaire en étant freelance ?

Tu t’en doutes, les banques sont très regardantes quant aux profils pouvant emprunter pour l’achat d’un bien immobilier. Un CDI et des fiches de paie sont naturellement gage de sérieux. Et en effet, en 2019, le profil type du primo-accédant (achetant un bien pour la première fois) était celui-ci : un travailleur en CDI de plus de 30 ans, en couple et gagnant plus de 40K par an.

Pour un freelance ou un auto-entrepreneur, les choses se corsent forcément. Le statut de la micro-entreprise sous-entend une activité aux revenus variables, soumise aux imprévus et aléas du marché. Par ailleurs, tu es bien moins protégé.e en cas d’arrêt d’activité pour maladie, maternité ou autre motif. Pour obtenir un prêt immobilier en auto-entreprise, tu devras donc savoir montrer patte blanche à ta banque qui ne connaît pas forcément la réalité de ton métier.

Mais pas de panique : il est bel et bien possible d’emprunter et de devenir propriétaire en étant freelance de nos jours. Finalement, tout dépendra de la maturité de ton activité. Pose-toi les questions suivantes pour estimer si ton dossier peut être solide :

  • Ton activité freelance est-elle relativement stable ? As-tu des clients réguliers qui continuent de te faire confiance avec des perspectives à moyen ou long terme ?
  • Arrives-tu à vivre pleinement de ta micro-entreprise si c’est ton activité principale ? As-tu prévu de diversifier tes sources de revenus ? Mets-tu régulièrement de l’argent de côté ?
  • Si tu étais locataire jusqu’à maintenant, as-tu déjà eu des difficultés à régler ton loyer ?

Comment faire un prêt immobilier en micro-entreprise ?

Comme la majorité des acheteurs, tu as besoin de souscrire à un prêt immobilier pour financer ton projet en tant que freelance ? Alors voici nos conseils pour mettre toutes les chances de ton côté !

Anticiper toutes les dépenses d’un bien immobilier

La première chose à faire est bien entendu d’estimer le montant total que tu es en capacité d’investir dans ton projet. Si tu achètes en couple, les possibilités seront naturellement plus étendues. Demande-toi quel montant tu penses pouvoir rembourser chaque mois, c’est généralement une mensualité proche de ton loyer actuel si tu es locataire.

Cela dit, attention aux frais annexes ! Que tu sois auto-entrepreneur.e ou non, être propriétaire de ta résidence principale entraînera de nombreux frais en dehors du prix d’achat de ton bien immobilier. Par exemple :

  • Des frais de notaire (calculés selon un pourcentage du prix d’achat du bien). Ces derniers seront moins élevés pour l’achat d’un logement neuf ;
  • Des frais d’agence immobilière, sauf si tu achètes directement auprès d’un particulier ;
  • Les coûts liés à ton prêt immobilier (assurance, intérêts, garanties, frais de dossier, etc.). Ils sont différents d’une banque à l’autre, et peuvent surtout être négociés ;
  • D’éventuels travaux qui peuvent être financés par un prêt réalisé en même temps que ton achat immobilier ;
  • Des frais annexes divers : charges de copropriété, entretien, taxe foncière, etc.

Il est peu probable que ta banque accepte de te prêter un montant important si elle pense que tu ne seras pas en capacité de faire face à tous les frais engendrés. Par conséquent, tu ne dois pas seulement envisager le budget pour l’achat de ton bien immobilier, mais bien pour la totalité de ton projet de devenir propriétaire.

Gérer soigneusement sa trésorerie professionnelle et personnelle

Tu l’auras compris, ta banque aura besoin de preuves de la stabilité (relative) de ta micro-entreprise. Et pour cela, rien de tel que de pouvoir justifier un sérieux suivi de tes finances en tant que freelance. Si tu souhaites faire un emprunt immobilier, que tu aies un apport ou non, ce sera en tout cas indispensable !

Afin d’estimer la fiabilité de ton dossier, ton banquier te demandera sans aucun doute de nombreux documents et relevés bancaires pour contourner le fait que tu n’aies pas de fiches de paie ni de contrat de travail. On te conseille donc (a minima) de séparer tes comptes pro et perso. Il est de toute façon obligatoire d’avoir un compte bancaire dédié à ta micro-entreprise si ton chiffre d’affaires dépasse 10K€ sur 2 ans. Mais rien ne t’empêche de l’ouvrir bien avant si ce n’est pas déjà fait.

Car en effet, ta banque jettera un œil à la manière dont tu utilises tes revenus (eh oui). Elle observera attentivement la régularité de tes encaissements, le montant de tes dépenses courantes et de tes charges professionnelles (non déductibles en micro-entreprise !), etc. Toutes ces mesures de vérification signifient une chose : tu ne pourras pas emprunter à long terme si tu es très dépensier.ière, ou si tu mélanges complètement finances pro et perso en micro-entreprise.

Un outil de gestion pour les micro-entrepreneurs comme Freebe t’aidera aussi à suivre de près tes finances professionnelles. Tu pourras y extraire automatiquement certains documents à jour comme le livre des recettes, très utile pour informer la banque sur la régularité de tes revenus freelance.

Fournir un dossier complet à son banquier

Contrairement aux idées reçues, pas besoin de justifier 3 ou 5 années complètes d’activité en freelance pour pouvoir acheter un bien. Ton banquier sera parfaitement capable de savoir si ton profil est fiable ou non, même si tu n’es auto-entrepreneur.e que depuis 1 an ou deux.

À vrai dire, d’autres critères entrent en jeu dans l’étude de ton dossier :

  • Ton secteur d’activité : certains métiers sont plus sollicités que d’autres sur le marché, donc avec des perspectives de carrière à long terme (ce qui sera très apprécié par la banque, naturellement).
  • Tes revenus mensuels : on regardera évidemment ton chiffre d’affaires (souvent synonyme de salaire en micro-entreprise) et sa régularité. Si tu débutes en micro-entreprise, mais que tes revenus ont toujours été stables dès le début de ton aventure, alors tu as autant de chances qu’un auto-entrepreneur avec plusieurs années d’expérience.
  • La manière dont tu gères ton activité freelance : qui sont tes clients, d’où viennent-ils, comment démarches-tu ou acquiers-tu de nouveaux prospects, etc. Toutes ces questions pourront t’être posées par la banque pour mieux comprendre ton entreprise et ton sérieux.

En ayant connaissance de tous ces critères, tu peux alors préparer un dossier le plus clair et complet possible pour faciliter ton prêt immobilier. Il doit contenir tout ce qui est pertinent sur ta micro-entreprise : certificat d’inscription, descriptif de ton activité, attestations de chiffre d’affaires, contrats de prestations longues, livre des recettes, attestation de revenus réalisée par un expert-comptable (optionnel et payant), prévisionnel de trésorerie, etc.

En bref, plus tu seras transparent.e sur ta micro-entreprise auprès de la banque, plus tu auras de chances de voir ta demande d’emprunt acceptée !

Faire appel à un courtier pour faciliter ses démarches

Tu as peur que ton dossier soit refusé, ou tu as déjà dû faire face à quelques déconvenues ? Faire appel à un courtier immobilier te donnera toujours plus de chances de pouvoir accéder à un prêt en freelance. D’ailleurs, ce dernier ne représentera pas forcément un surcoût important dans ton budget global, ces frais peuvent tout à fait entrer dans le calcul du prêt.

Si tu ne sais pas trop de quoi il s’agit, sache qu’un courtier immobilier est chargé de dénicher le meilleur prêt pour ses clients. Il est un intermédiaire entre toi et la banque, et pourra bien souvent obtenir de meilleures conditions qu’en démarchant toi-même les organismes. Sache aussi que l’expertise des courtiers leur permet de savoir parfaitement préparer les dossiers de prêts immobiliers. Certains d’entre eux sont d’ailleurs habitués aux indépendant.e.s, bien plus complexes que les primo-accédants salariés.

En suivant tous ces conseils, tu devrais pouvoir trouver une banque acceptant de t’accompagner dans l’achat de ton bien immobilier. Enfin, tu peux aussi appuyer davantage ton dossier en souscrivant par exemple à une assurance de prêt pour les indépendant.e.s, une garantie supplémentaire pour ta banque. En tout cas, sois-en assuré.e : s’il est plus difficile d’accéder à la propriété en tant que freelance, c’est loin d’être impossible !

Les articles du même theme :
F.A.Q Freelance - Résumé de l'article

🏠 Est-il possible d’être propriétaire en étant freelance ?

Devenir propriétaire en étant freelance est plus compliqué qu’en étant en CDI avec des revenus stables, c’est un fait. Mais ce n’est pas du tout impossible d’obtenir un prêt immobilier en freelance, tant que tu es sérieux.se sur la gestion de ton activité !

🤓 Quelle ancienneté en micro-entreprise pour acheter un bien immobilier ?

On dit souvent qu’il est nécessaire d’avoir au moins 3 années d’ancienneté pour obtenir un prêt immobilier en micro-entreprise, ce qui peut en effet faciliter les choses. Mais c’est loin d’être un prérequis si tu as de bons revenus stables et une bonne gestion de ton entreprise.

💸 Comment obtenir un prêt immobilier en étant en micro-entreprise ?

Si tu souhaites emprunter pour acheter un bien immobilier en étant freelance, gère avec soin tes finances professionnelles ou personnelles. Tu devras aussi fournir un dossier complet à la banque et pourquoi pas passer par un courtier pour faciliter tes démarches.

Découvre Freebe.me, le logiciel pour auto-entrepreneur et freelance
Découvre Freebe.me