image Avantages et inconvénients du portage salarial
Publié le : 
2/17/2021

Avantages et inconvénients du portage salarial

Créer une micro-entreprise n’est pas la seule façon de démarrer en freelance. Un nombre croissant d’indépendants choisissent aujourd’hui la voie du portage salarial.

À mi-chemin entre le salariat et l’entrepreneuriat, le portage salarial permet de profiter des avantages de ces deux statuts. Dans certains cas, il s’impose comme une alternative pertinente à la création d’entreprise... Même si certains inconvénients ne doivent pas être occultés. On fait le point ensemble ?

Le portage salarial, c’est quoi ?

Le portage salarial est une forme d’emploi atypique impliquant une relation tripartite. Ce modèle est de plus en plus répandu en freelance.

Une relation tripartite

Le portage salarial implique trois acteurs :

  • le freelance (toi), aussi appelé le porté, qui trouve la mission et la réalise ;
  • le client pour lequel tu travailles, qui signe un contrat avec la société de portage et lui verse l’argent ;
  • la société de portage, qui s’occupe de l’administratif et te verse un salaire.

Dans le portage salarial, tu n’exerces pas en ton nom avec un numéro de SIRET. Tu es au contraire salarié de la société de portage, en CDI ou en CDD. Cela t’épargne donc la création d’une entreprise… et tout l’administratif associé.

Le portage salarial concerne essentiellement les métiers du conseil, dans les secteurs de l’informatique, de la gestion de projet, des ressources humaines, du marketing, ou encore de l’audit. Les professions réglementées et les activités commerciales ne sont à l’inverse pas éligibles au portage.

Le fonctionnement du portage salarial

Lorsque tu choisis d’avoir recours au portage salarial, la première étape est de signer une convention d’adhésion avec une société de portage. Ce document fixe le cadre de votre collaboration.

L’adhésion peut être faite en ligne, en quelques clics. Tu trouveras sur Internet de nombreuses sociétés de portage. Certaines sont très spécialisées, d’autres plus généralistes.

Ensuite, c’est à toi de trouver ton prochain client. C’est la même chose que lorsque tu es freelance auto-entrepreneur. Tu prospectes, tu gères tes rendez-vous et tu négocies le cadre de la mission avec tes prospects. Tu as notamment la main sur le prix de la mission, comme un indépendant classique.

Une fois la mission trouvée, la société de portage signe un contrat commercial avec ton client.

Tu signes de ton côté un contrat de travail avec la société de portage. C’est cette dernière qui va recevoir l’argent versé par ton client. Elle s’occupe de toute la paperasse à ta place, et te transmet un bulletin de salaire à la fin du mois.

Quels sont les avantages du portage salarial en freelance ?

Choisir le portage salarial au lieu de créer une micro-entreprise présente des avantages certains. Cela te permet en effet de renouer avec les bons côtés du salariat…

Pas d’administratif à gérer

Si tu es du genre phobique administratif, le portage salarial devrait te convenir.

Puisque tu es salarié de la société de portage, tu n’as pas besoin de créer ton entreprise. Exit les nœuds au cerveau au sujet de l’administratif : tout est géré par la société de portage.

Tu n’as par exemple aucune comptabilité à tenir, ni aucune déclaration fiscale à effectuer (hormis, bien sûr, ta déclaration d’impôt sur le revenu). La société de portage se charge de verser les cotisations sociales patronales et salariales à l’État.

Tu n’as en outre plus à t’occuper des factures, ni des relances en cas de retard de paiement. C’est la société de portage qui supporte tout cela. Tu gagnes du temps et peux alors te concentrer sur ta valeur ajoutée.

Pas de plafond de chiffre d’affaires

De nombreux freelances choisissent le portage salarial pour contourner le plafond de chiffre d’affaires de la micro-entreprise. Ces freelances n’ont pas envie de se limiter, mais ne souhaitent pas non plus créer une société.

Dans ce cas, le portage salarial permet de prendre davantage de missions sans craindre de dépasser le plafond de la micro-entreprise. Le salaire n’est pas limité, ni le nombre de missions par an.

Le droit aux avantages du salariat

Qu’on se le dise : la protection sociale des auto-entrepreneurs n’est pas la plus avantageuse. Le portage salarial contourne là aussi cet inconvénient : tu gardes ton indépendance mais, grâce à ton contrat de travail, tu bénéficies de la même protection sociale que les salariés classiques.

Tu as donc droit au chômage, au cumul de trimestres retraite, ou encore à une prévoyance.

Tu bénéficies en outre de congés payés, d’une mutuelle complémentaire d’entreprise, ainsi que d’une assurance responsabilité civile professionnelle.

Une garantie financière

Tu le sais : être freelance impose de devoir composer avec les impayés, plus fréquents qu’on ne le pense. Un simple retard de paiement est également problématique car il creuse ta trésorerie.

En portage salarial, c’est la société de portage qui assume ce risque d’impayés. De ton côté, tu es assuré de recevoir un salaire tous les mois, et ce dès le premier mois. Pas de décalage de trésorerie à anticiper !

Un autre avantage du portage salarial : pouvoir fournir des bulletins de paie aux agences immobilières et banques. À l’inverse, l’un des gros écueils lorsqu'on est auto-entrepreneur, c’est qu’aucun document ne permet d’attester de la rentabilité de son activité.

Une crédibilité accrue

Certains grands comptes apprécient que leurs freelances soient en portage salarial, surtout s’ils traitent avec des agences renommées. C’est gage de professionnalisme dans l’exécution et la gestion de la mission. L’intégration au sein du groupe est facilitée.

Dans tous les cas, le portage salarial ne change rien pour ton client. Le prix payé et les conditions d’exercice de la mission restent les mêmes. La seule différence est la signature d’un contrat avec la société de portage en amont de la mission.

Une indépendance conservée

Même si, juridiquement, tu es salarié de la société de portage, tu restes un professionnel indépendant. En effet, tu gardes la main sur tes missions, ton planning et tes tarifs. Libre à toi d’afficher des tarifs à la hauteur de ton expertise, ou encore d’adopter un emploi du temps en phase avec ta vie personnelle.

Tu n’es pas contraint de te brader ni d’accepter n’importe quoi. Tu conjugues donc la sécurité du salariat avec la liberté du freelancing.

Portage salarial pour freelance : les inconvénients à connaître

Le portage salarial affiche des avantages alléchants. Cependant, il est important de retenir qu’aucun statut juridique n’est exempt d’inconvénients. Si la micro-entreprise n’est pas faite pour tout le monde, c’est également le cas du portage salarial.

Prends donc le temps de mettre en balance les avantages et inconvénients du portage salarial avant de te lancer.

Les enjeux du freelancing, toujours présents

Le portage salarial ne constitue certainement pas une recette magique : tu continues à réaliser toi-même les tâches chronophages et énergivores (voire angoissantes) propres aux indépendants. On pense ici à la prospection et la négociation des contrats.

Finalement, tu n’es délesté que de la partie administrative : factures, relances et déclarations de chiffre d’affaires. Le gain de temps est donc modéré.

En outre, si tu ne trouves pas de client, tu ne perçois aucune rémunération. Tout repose donc sur ta faculté à trouver des clients, exactement comme si tu avais ta propre entreprise. Et finalement… c’est peut-être le plus difficile quand on débute !

Quel coût pour le portage salarial ?

Autre inconvénient du portage salarial : son coût, que l’on peut cependant aisément comprendre.

Outre les cotisations sociales que tu paies au même titre que les salariés classiques, la société de portage se verse une commission (environ 10 % du prix facturé).

Concrètement, tu peux espérer recevoir en moyenne, en net avant impôt, 50 % des sommes versées par le client. Pour rappel, un auto-entrepreneur paie des charges sociales à hauteur de 22 %. En société, cela avoisine plutôt les 40-45 %.

Tu dois être conscient de ce manque à gagner lors de la fixation de tes tarifs.

En définitive, le portage salarial peut constituer une alternative intéressante à la création d’une micro-entreprise. Le poids de l’administratif est allégé, tout en bénéficiant des avantages du salariat. Cela ne t’épargne cependant pas des efforts de prospection, de négociation ou encore de fidélisation.
Si, après avoir comparé les avantages et inconvénients du portage salarial, tu n’arrives pas à te décider, rien ne t’empêche de tester ces deux modes d’exercice. Il est tout à fait possible d’opter pour le portage salarial de manière occasionnelle, en parallèle de sa micro-entreprise.

Thème :
Les articles du même theme :
F.A.Q Freelance - Résumé de l'article

🧐 Qu’est-ce que le portage salarial ?

Le portage salarial est une forme d’emploi atypique, impliquant une relation tripartite. Le freelance est salarié de la société de portage. Celle-ci reçoit les sommes de la part du client et transmet un bulletin de salaire au freelance.

👍 Quels sont les avantages du portage salarial en freelance ?

Le portage salarial en freelance permet de réduire le poids de l’administratif et de bénéficier des avantages du salariat, le tout sans renoncer à son indépendance.

👎 Quels sont les inconvénients du portage salarial en freelance ?

Le portage salarial en freelance n’est pas la solution magique : il faut encore prospecter et gérer la relation commerciale. C’est en outre une solution coûteuse puisque la société de portage conserve environ 10 % des sommes versées par le client.

Découvre Freebe.me, l'assistant personnel des freelances
Découvre Freebe.me