Image de couverture
image Zoom sur la tendance du “slow business”
Modifié le :
June 24, 2022
Publié le : 
March 21, 2022
Modifié le : 

Zoom sur la tendance du “slow business”

Le slowbusiness, aussi appelé “slow entrepreneuriat” ou "slowpreneuriat", est une nouvelle façon de travailler et de gérer son activité freelance. En bref, il s’agit de faire moins, mais mieux. C’est une ode à la lenteur, à un environnement plus calme et à un rythme plus doux en freelance.

Si toi aussi, tu te sens harcelé.e de tous les côtés par ton planning, les injonctions faites aux freelances ou par les notifications qui ne s’arrêtent plus, le slow business en mode freelance est peut-être fait pour toi ! On t’explique pourquoi t’y intéresser, et comment le mettre en pratique dans ta micro-entreprise.

Sommaire :

1. Pourquoi le slow business semble être une si bonne idée ?

2. Comment mettre en place un slow business ?

a. Le slowpreneuriat te remet au centre de ton activité

b. Supprime le superflu pour adopter un rythme de travail plus slow

c. Gagne en productivité pour économiser ton temps

d. Le slow business détoxifie ton environnement

e. Une nouvelle perception du temps dans ton activité freelance

f. Le slow business favorise le long terme

Pourquoi le slow business semble être une si bonne idée ?

Fatigue, burn-out, stress, ras-le-bol, ennui… Le travail aujourd’hui, qu’on soit à son compte ou salarié.e, n’est pas toujours un terrain propice à l’épanouissement. Tu l’as peut-être toi-même déjà ressenti dans ta micro-entreprise. On s’impose à soi-même un rythme infernal, on veut être partout à la fois, on lance 1000 projets et on veut tout faire immédiatement.

Les nouvelles technologies, l’omniprésence d’Internet, des réseaux sociaux et le smartphone toujours collé dans les mains… Tout ça n’aide pas à décrocher ou à ralentir le rythme. Le slow business vient justement calmer cette frénésie et montre qu’il est possible de réussir autrement. Il t’invite à la réflexion, remet en question le rythme de travail que tu t’imposes et ta relation avec tes clients.

Le slow business crée une nouvelle relation au temps et te permet de prendre du recul. Tu peux rétablir un vrai équilibre entre vie professionnelle et personnelle, au lieu d’être tout le temps sur la brèche. Et retrouver un vrai sens, une vraie valeur dans ton travail de freelance par la même occasion !

Comment mettre en place un slow business ?

Le slow business repose sur deux piliers (définis dans le livre de Pierre Moniz-Barreto) : la décélération et la détoxification. Ton objectif sera donc d’épurer ton environnement de travail et d’accepter d’être moins réactif.ve ou moins dans l’urgence.

Le slowpreneuriat te remet au centre de ton activité

Tu es l'élément central, le moteur de ta micro-entreprise. Sans toi, tout est à l’arrêt ! Pour instaurer une démarche de slow business, écoute-toi et prends soin de toi, personnellement et professionnellement.

  • Forme-toi régulièrement, fais de la veille pour nourrir tes compétences et ta créativité.
  • Offre-toi de vraies pauses (dans la journée, en week-end et en vacances) pour te ressourcer.
  • Définis des to-do list raisonnables et prends en compte ton chronotype pour le planning de ta journée.
  • Adapte ton emploi du temps à ton propre rythme qui fluctue selon les saisons, le moment de la semaine, tes cycles d’énergie, etc.
  • Pose des limites à tes clients (pas d’appel après 18 h par exemple), mais aussi envers toi-même (j’arrête de regarder mes mails avant de me coucher).
  • Écoute ton intuition ! Si tu ne sens pas cette prochaine mission, il vaut peut-être mieux la décliner ?
  • Prends soin de ton corps et de ton mental : sport, alimentation, développement personnel, sorties… Trouve ce qui te correspond !
  • Ménage ton sommeil et dis “oui” à la sieste !

Supprime le superflu pour adopter un rythme de travail plus slow

Selon la loi de Pareto, 80 % de tes résultats sont le fruit de 20 % de tes efforts. La leçon à retenir est simple : concentre-toi sur ce qui fonctionne le mieux et élimine le superflu. Cela peut impliquer de faire le ménage dans tes offres ou de ne te concentrer que sur un seul réseau social pour communiquer par exemple.

Va au plus rapide et au plus efficace en mettant au clair tes process, et en automatisant certains. Si des tâches obligatoires (comme la gestion administrative) te pèsent, n’hésite pas à sous-traiter. Pour aller à l’essentiel, fais en sorte d’avoir des objectifs peu nombreux mais clairs, avec des plans d’actions pour les atteindre. Ça t’évitera de t’éparpiller.

En supprimant des tâches superflues, parasitaires, tu gagnes en sérénité. Le slow business n’est plus bien loin !

Gagne en productivité pour économiser ton temps

Si tu gagnes en efficacité, tu pourras accomplir les mêmes choses en moins de temps. Plusieurs méthodes de concentration et outils sont en vogue chez les freelances pour favoriser les moments de productivité intense : Pomodoro, planning sous forme de blocs de temps, méthode du deep work, etc.

Ces techniques te permettront d’économiser plusieurs heures chaque semaine, que tu pourras consacrer à d’autres activités. Profites-en pour prendre du temps pour toi et rétablir cette balance vie pro/vie perso si chère au slowpreneuriat.

Le slow business détoxifie ton environnement

La notification d’un nouveau like, le téléphone qui vibre ou la sonnerie qui annonce un nouvel e-mail. Travailler à son compte ne veut pas dire être tranquille dans son coin… Les interruptions et les distractions propres aux nouvelles technologies engendrent du multi-tasking. Et il a été prouvé qu’on perd en temps et en efficacité si on essaie d’être multitâches !

L’hyperconnexion pèse sur ton travail, ton état de stress et le déroulement de tes journées. Le slow business t’encourage à couper toutes les notifications et à limiter le temps de scrolling sur les réseaux sociaux pour retrouver un peu de calme. Bien sûr, tu peux conserver les sonneries les plus importantes, comme les appels. Pense aussi à prévenir tes clients de ta démarche slow business (et de ses avantages), car ils sont parfois habitués à l’hyper-réactivité de leurs prestataires.

Une nouvelle perception du temps dans ton activité freelance

Le temps prend une tout autre dimension avec le slow business. Tu garderas bien évidemment des moments de rush ou des périodes où tu seras débordé.e Mais en optant pour le slow entrepreneuriat, ce sentiment d’urgence s’effacera peu à peu de tes journées de travail.

Il est important de laisser les idées mûrir et de prendre le temps pour faire les choses : attendre le lendemain pour corriger un texte, laisser une nuit passer pour envoyer un devis important, ne pas rester bloqué.e devant sa messagerie en attendant une réponse, etc. C’est comme “laisser la vase retomber” pour retrouver une eau claire et limpide.

Cette nouvelle façon de penser et d’aménager du temps te permet d’avoir du recul et de prendre des décisions sans précipitation. On a tous un réservoir de volonté, mais les choix que tu fais dans la journée, même les plus insignifiants, le vident petit à petit. Laisse-toi quelques heures pour faire remonter ta jauge de volonté.

Le slow business favorise le long terme

Le slow entrepreneuriat est le contraire de la précipitation. Cette manière de travailler en révisant sa notion du temps en tant que freelance privilégie aussi une vision à long terme. Tu as peut-être tendance à ne te focaliser que sur la mission à faire la semaine prochaine ou ton objectif du mois. En restant concentré.e sur le court terme, tu t’interdis de voir plus loin.

Quelle direction veux-tu faire prendre à ta micro-entreprise ? Quels sont tes objectifs pour l’année prochaine ? Et dans trois ans ? C’est en répondant à ces questions que tu peux vraiment espérer développer sereinement ton activité.

Le slow business t’aide à trouver un vrai épanouissement dans ton auto-entreprise, en te poussant à prendre le temps, à respecter ton rythme, à écouter ton intuition. Et le tout sans céder aux sirènes de ton téléphone qui vibre non-stop ! Bien sûr, tu peux commencer par mettre en place cette démarche étape par étape, pour faire des ajustements au fur et à mesure. L’objectif est de trouver une organisation à la fois efficace, équilibrée et sereine.

Les articles du même theme :
F.A.Q Freelance - Résumé de l'article

😌 Est-ce que le slowpreneuriat veut dire moins travailler ?

Dans certains cas, si tu souffres d’une surcharge de travail par exemple, oui, le slow business te donnera des clés pour réduire ton temps de travail et rééquilibrer ton quotidien de freelance.

🙏 À quoi sert le slow business ?

Le slow business t’invite à avoir des objectifs peu nombreux mais clairs à long terme, une indépendance vis-à-vis des réseaux sociaux ou des outils numériques, et un rythme de travail qui te correspond.

📱Faut-il prévenir mes clients de ma démarche slow business ?

Certains clients sont habitués à avoir des prestataires très disponibles et réactifs. Il est donc préférable de les prévenir, d’expliquer ta décision et de les rassurer quant au respect de tes délais ou à la qualité de ton travail.

Découvre Freebe.me, l'assistant personnel des freelances
Découvre Freebe.me