image Étudiant et freelance : comment bien s’organiser ?
Publié le : 
11/27/2020

Étudiant et freelance : comment bien s’organiser ?

Le statut d’étudiant et celui de freelance peuvent très bien aller de pair, que tu sois en études et à la recherche d’une alternative plus épanouissante qu’un job alimentaire, ou avec la volonté de préparer le terrain de ta future carrière d’entrepreneur.

D’un point de vue juridique, il n’y a rien qui t’empêche de choisir la voie du freelancing pour financer ton école ou ton mode de vie. Et c’est même une excellente manière d’affiner tes compétences tout en étant rémunéré pour ton travail. Cela dit, si tu es déjà très occupé par tes études, sache que tu le seras sans doute encore plus avec une activité freelance supplémentaire.

Mais comme rien n’est impossible, la team Freebe.me te donne aujourd’hui ses meilleurs conseils pour concilier tes études et ton statut de freelance. Au programme : on aborde les avantages de ce double statut, les bonnes infos à avoir en tête et toutes nos astuces pour bien t’organiser au quotidien.

Sommaire : 

1. Pourquoi devenir freelance pendant ses études ?

2. Quels tarifs proposer quand on est étudiant et freelance ?

3. Comment s’organiser pour concilier études et freelancing ?

a. Maîtriser ta charge de travail et ton emploi du temps

b. Porter la casquette du professionnel

c. Séparer ton activité freelance de ta vie étudiante

Pourquoi devenir freelance pendant ses études ?

Le freelancing, et plus particulièrement la micro-entreprise, peuvent t’offrir un cadre très simplifié pour lancer ton activité professionnelle et indépendante en parallèle de tes études. En résumé, tu vas pouvoir travailler pour tes clients tout en bénéficiant d’un régime fiscal simplifié au maximum, et en ne payant pas de charge si tu ne déclares pas de chiffre d’affaires.

Au-delà de ce fonctionnement très accessible, il y a de nombreux autres avantages au fait d’être étudiant et freelance :

·  Financer des études qui peuvent être très couteuses, encore plus si tu dois payer un logement étudiant, avec des missions intéressantes et directement liées à ton domaine d’expertise.

·  Pouvoir organiser ton travail comme tu le souhaites contrairement à un job étudiant souvent plus contraignant au niveau des horaires. Et c’est bien sûr l’autonomie et l’indépendance totale qui font la plus grande force du freelancing, surtout lorsqu’on est encore étudiant.

·  Commencer à acquérir de l’expérience et travailler sur tes compétences avant même ta sortie d’études. C’est une bonne manière de te faire connaître dès maintenant si tu souhaites devenir freelance à temps plein par la suite, ou pouvoir entrer sur le marché du travail en entreprise avec un bon bagage.

·  T’ouvrir à de nouvelles opportunités. Le freelancing t’offre la possibilité de faire tes premiers pas dans le monde de l’entrepreneuriat, notamment si tu rêves d’ouvrir ta startup par la suite. Tu y apprendras par ailleurs des compétences en dehors de ton domaine habituel comme la gestion de projet, la communication, la négociation client, la gestion d’un budget, etc.

·  Prendre davantage confiance en toi et en ta capacité à te vendre, puisque tu seras amené à échanger avec tes clients, à prendre en charge de nouveaux projets, à affirmer ta position de professionnel, etc.

Quels tarifs proposer quand on est étudiant et freelance ?

Quand on n’est pas encore diplômé, on peut avoir le réflexe de se sous-estimer en n’ayant pas l’impression d’être un professionnel accompli, ou en se sentant moins légitime qu’un autre freelance non étudiant.

Ôte-toi cette idée de la tête, car en tant que freelance, tu es bel et bien un professionnel qui doit être rémunéré à juste titre en échange de ses services. Être étudiant n’est pas une tare ou un défaut de qualité qui se répercute sur le prix de tes prestations. Il ne faut donc pas brader tes compétences et ton temps de travail, mais plutôt fixer des tarifs en accord avec ton marché et ton savoir-faire.

Cela est valable même lorsque c’est ton client qui te le demande ! Tu es certes étudiant, mais tu n’es ni stagiaire, ni alternant, et encore moins bénévole. Tu n’es pas obligé de cacher à ton client que tu es étudiant dans la vie de tous les jours, mais il ne devra pas s’en servir pour te faire baisser le coût de tes compétences.

Comment s’organiser pour concilier études et freelancing ?

L’organisation est sans doute l’élément le plus important si tu es étudiant et freelance. En effet, tes journées sont probablement déjà bien remplies, et elles le seront encore plus si tu deviens freelance.

Maîtriser ta charge de travail et ton emploi du temps

Il va de soi que l’objectif de ton activité de freelance n’est pas de t’épuiser à la tâche avec des journées à rallonge. C’est pourquoi nous te conseillons de toujours bien estimer ton temps de travail sur une nouvelle mission pour un client, en étant réaliste et logique dans la planification de tes projets en fonction de tes autres obligations (tu es sûr de vouloir faire 4 heures de développement après un partiel d’économie de 6 heures ?).

Tu peux au contraire profiter de la flexibilité du statut de freelance pour répartir tes sessions de travail à des moments opportuns où tu seras concentré et productif. N’hésite pas à utiliser un outil pour t’organiser et garder le contrôle sur ton planning, comme Trello, Notion, ClickUp, etc.

Porter la casquette du professionnel

Il faut aussi prendre en compte que le fait d’être étudiant ne change pas grand-chose à ta posture de professionnel. Ton client attendra de toi la même qualité de travail que n’importe quel freelance, ainsi que le respect des deadlines que tu auras convenues avec lui. Mais il y a de fortes chances pour que tu aies déjà cette posture en tête si tu souhaites te lancer en freelance.

Prendre tes responsabilités de chef d’entreprise (oui, même en micro-entreprise), c’est aussi assumer les quelques obligations administratives qui s’appliquent à ton statut, comme la déclaration de ton chiffre d’affaires, le paiement de tes cotisations auprès de l’URSSAF ou de tes impôts, même si ces processus sont très simplifiés en freelance.

Séparer ton activité freelance de ta vie étudiante

Enfin, lorsque tu deviens freelance tout en étant étudiant, il y a de fortes chances pour que tes clients te contactent en pleine journée, ou que tu reçoives des demandes de devis et d’informations alors que tu es en cours. Nous ne pouvons que te conseiller de réserver des moments dédiés pour y répondre en dehors de tes cours, et ne pas laisser ton activité freelance déborder sur la réussite de tes études.

Que ce soit en pause, à la cafet’, les soirs et weekends, c’est à toi de définir à quel moment tu es plus apte à répondre à tes clients et prospects, ainsi qu’à te mettre d’accord sur les moyens de communication utilisés avec tes clients. Par exemple, prévois d’utiliser une boîte mail dédiée à ton activité de freelance pour ne pas mélanger ta vie étudiante et ta vie professionnelle, précise tes horaires de disponibilité à tes clients, etc.

 

Tu l’auras compris, combiner études et freelancing est une très bonne décision si tu souhaites obtenir une source de revenus tout en gagnant de l’expérience. Cela pourrait même faire la différence sur ton CV si tu souhaites trouver un emploi dans ta branche.
Et si tu envisages de devenir freelance à temps plein, tu auras déjà développé ton réseau et tes méthodes de travail. Que du positif !


Thème :
Les articles du même theme :
F.A.Q Freelance - Résumé de l'article

📚 Peut-on être freelance et étudiant ?

Oui, tu peux tout à fait être étudiant et obtenir ton statut de freelance pour travailler en parallèle de tes études.

✅ Quels avantages à être étudiant et freelance ?

Le freelancing en études te permet d’avoir un premier aperçu de l’entrepreneuriat, de financer tes besoins et d’acquérir de l’expérience.

⏱ Comment s’organiser pour combiner études et freelancing ?

Prends le temps de bien estimer ton temps et de planifier tes missions de freelance en dehors de tes cours pour bien séparer tes deux activités.

Découvre Freebe.me, l'assistant personnel des freelances
Découvre Freebe.me