image Freelance et timide : 8 conseils pour surmonter tes peurs
Publié le : 
8/14/2020
Modifié le : 

Freelance et timide : 8 conseils pour surmonter tes peurs

Peur de prendre la parole en public, de rencontrer de nouvelles personnes, de te mettre en valeur... Si tu es timide, tu as déjà vécu ces craintes qui peuvent t’empêcher de te développer en tant qu’indépendant. La plupart des personnes timides perdent facilement leurs moyens face à une nouvelle situation, se vendre devient alors plus compliqué.

Si tu te demandes s’il est possible d’être un bon freelance en étant timide, notre réponse pour toi est : bien sûr ! On te donne tous nos conseils pour arriver à surmonter ta timidité et te faire comprendre que les deux sont parfaitement compatibles !

Sommaire :

1. Pourquoi est-on timide en freelance ?

2. Peut-on être un bon commercial quand on est timide ?

3. Comment surmonter ta timidité en freelance ?

a. Bien te préparer à l’inconnu

b. Apprendre à sortir de ta zone de confort

c. Arrêter de te comparer aux autres

d. Apprendre à te faire confiance

e. Utiliser le numérique pour te mettre en valeur

f.  Ne pas hésiter à chercher du soutien

g. Combattre la peur de l’échec

h. Célébrer les petites victoires

Pourquoi est-on timide en freelance ?

La timidité vient généralement de l’enfance ou de l’adolescence. Si tu as vécu des moqueries ou des critiques par le passé, tu as sans doute remarqué qu’il est plus difficile de te construire socialement par la suite. Tu auras alors tendance à éviter le contact avec d’autres personnes par peur de ce qu’ils pourraient penser de toi.

La plupart des timides portent surtout le poids de mauvaises expériences vécues, qui les poussent à se remettre constamment en question. Et la timidité est généralement ressentie comme un frein à l’épanouissement personnel et professionnel. Si tu es dans ce cas, ce n’est absolument pas une fatalité, ni un défaut !

De nombreux freelances vivent avec leur timidité, apprenant à la dompter et à en tirer le meilleur parti. Quand tu es indépendant, chaque client est en effet une nouvelle occasion de surmonter tes peurs. Et si tu te lances en freelance, ou que tu songes à le devenir, sache que ta timidité n’est pas forcément un problème et que tu apprendras à la maîtriser au fil du temps.

Peut-on être un bon commercial quand on est timide ?

On pense généralement qu’un bon commercial est une personne qui à la tchatche, capable de vendre n’importe quoi à n’importe qui. Si ça a pu être vrai il y a quelques années, ce n’est généralement plus très bien perçu aujourd’hui. Eh oui, tes clients n’attendent pas que tu leur vendes monts et merveilles. Ce qu’ils veulent, c’est ta capacité à les comprendre et à les aider en répondant à leurs réels besoins.

Un bon commercial n’est donc plus uniquement une personne qui sait convaincre, mais une personne qui sait écouter ! Et ça tombe bien, car c’est une qualité que possèdent la plupart des personnes timides. Il y a de fortes chances que tu aies développé une certaine empathie et une bienveillance envers les autres. Et ce sont de véritables atouts qui t’aideront dans tes relations en tant que freelance.

Alors oui, on peut parfaitement être un bon commercial en étant timide. Au lieu d’y voir un problème, nous, on y voit de nombreuses qualités humaines qui peuvent faire de toi quelqu’un de très professionnel.

Comment surmonter ta timidité en freelance ?

Bien te préparer à l’inconnu

Tous les freelances vivent des situations de stress, même les plus confiants. Si tu es timide, tu as certainement très peur de l’inconnu et c’est tout à fait normal. Mais il y a beaucoup de paramètres que tu peux changer pour atténuer ce stress. Au lieu d’angoisser à l’idée de parler à un nouveau prospect, apprends à le connaître. Renseigne-toi un maximum sur lui et ce qu’il fait, tu te sentiras plus à l’aise pour échanger avec lui.

Par exemple, n’hésite pas à prendre des notes que tu garderas sous les yeux pendant un appel. Si tu dois te rendre à un évènement, renseigne-toi sur les autres personnes qui y seront et ce qu’elles font. La connaissance, c’est ta meilleure arme pour maîtriser toutes les situations !

Apprendre à sortir de ta zone de confort

Si tu entends souvent parler de cette fameuse zone de confort, c’est parce que c’est tout simplement le quotidien du freelance ! Tu es constamment challengé à faire de nouvelles choses, et c’est sans doute ce pour quoi tu as choisi d’être indépendant au fond. Mais personne ne t’obligera à te jeter à l’eau d’un seul coup.

Sortir de ta zone de confort quand tu es timide, c’est te lancer des mini-défis et avancer petit à petit. Ne cherche pas à en faire trop d’un coup si cela te fait peur. Un premier contact avec un prospect, une première rencontre... C’est avec ces petites actions que tu prendras de plus en plus confiance en toi.

Arrêter de te comparer aux autres

En freelance, il est plutôt commun de chercher à se comparer aux autres, surtout quand on débute. Tout le monde le fait, car c’est humain de vouloir trouver sa place et d’estimer sa propre valeur. Mais ce n’est pas forcément une bonne idée, car chaque personne est différente.

Tu as ta propre personnalité, tes propres aspirations et ta manière de faire. Alors, ne cherche plus à être aussi bien qu’un autre freelance. Commence d’abord par prendre conscience de ce qui te démarque et ce qui fait de toi une personne compétente.

Apprendre à te faire confiance

Si tu es freelance, c’est que tu as des connaissances et de la valeur à apporter à tes clients. Tu es professionnel dans un domaine particulier et tu as les capacités d’aider ton client. Ce qu’il te manque, c’est la capacité à les vendre.

Commence par te répéter ce pour quoi tu es freelance, quelles sont tes compétences, et ce en quoi tu es doué. Lorsque tu es en capacité de parler avec passion de ce que tu fais, tu parais naturellement plus sûr de toi, et les clients le remarquent. Crois en toi et en ton entreprise, et d’autres personnes croiront en toi.

Utiliser le numérique pour te mettre en valeur

Les rendez-vous physiques te mettent très mal à l’aise ? Tu as toujours angoissé en entretien d’embauche par le passé ? Eh bien, ça tombe bien parce qu’il y a de fortes chances que tu ne vives pas ces situations en freelance. Certains indépendants n’ont jamais rencontré leurs clients !

Avec tous les moyens numériques à ta disposition, tu peux très bien faire parler de toi sans jamais prendre la parole. Si tu te sens plus à l’aise à l’écrit, optimise ta présence en ligne pour faire connaître ton entreprise.

Ne pas hésiter à chercher du soutien

Quand tu te lances en freelance, il est très important de t’entourer des bonnes personnes. La confiance en toi se travaille aussi avec le soutien de ceux qui te veulent du bien, que ce soit dans ton entourage proche ou dans tes relations professionnelles.

Par chance, la communauté des freelances est généralement très bienveillante et tu pourras facilement dénicher des personnes qui font la même chose que toi avec qui échanger. N’hésite pas à rejoindre des groupes ou des communautés pour ne plus te sentir seul.

Combattre la peur de l’échec

En étant timide, tu as certainement très peur de faire des erreurs. Spoiler pour toi : tout le monde en fait ! Au lieu de voir les potentiels échecs comme une fatalité, dis-toi que c’est au contraire l’occasion d’apprendre et de t’améliorer. Alors lance-toi et prends du recul sur les éventuelles critiques que tu pourrais recevoir. Tu ne peux pas plaire à tout le monde !

Célébrer les petites victoires

Tu ne vas pas construire un empire en claquant des doigts. Tout est fait de petites réussites qui, bout à bout, contribuent à te développer et à prendre confiance en ton business. Alors prend le temps de célébrer tout ce que tu as fait jusque-là : un appel téléphonique réussi, un premier devis signé, un premier client heureux...

 

On espère que tous ces conseils t’aideront à combiner ton activité de freelance et ta timidité. Il n’y a pas de recette miracle et tu ne vas pas te lever un matin en l’ayant éradiquée. C’est une chose qui fait partie de toi et qui te confère d’autres qualités que tu n’avais peut-être pas envisagées jusqu’ici. Au fil du temps, tu apprendras à la maîtriser et ne plus en faire l’ennemi que tu t’imagines aujourd’hui.



Thème :
Les articles du même theme :
F.A.Q Freelance - Résumé de l'article

😨 Puis-je être un bon commercial si je suis timide ?

Oui, car tu as sans doute de très bonnes qualités d’écoute, d’empathie et de bienveillance. Des atouts indispensables quand on est freelance.

⚡️ Comment sortir de sa zone de confort quand on est timide ?

Ne cherche pas à tout faire d’un coup mais plutôt petit à petit, en te lançant des mini-défis et en savourant chaque petite victoire.

💪🏼 Comment vaincre ma timidité en freelance ?

Apprends à prendre confiance en toi et en ta capacité à aider ton client. Crois en TOI et en ton entreprise, et ne cherche pas à te comparer aux autres.

Découvre Freebe.me, l'assistant personnel des freelances
Découvre Freebe.me