image L’auto-entrepreneuriat ne cesse de séduire : 386 326 lancements d’activité en 2019
Publié le : 
4/2/2020
1/28/20

L’auto-entrepreneuriat ne cesse de séduire : 386 326 lancements d’activité en 2019

Le régime auto-entrepreneur a le vent en poupe ces dernières années, et les chiffres les plus récents ne semblent pas inverser la tendance ! Le nombre de micro-entrepreneurs ne cesse de croître chaque année en France. Zoom sur les raisons du succès de l’auto-entrepreneuriat.

La micro-entreprise, majoritaire dans le paysage entrepreneurial français

Presque 11 ans après sa création, le régime auto-entrepreneur peut se targuer d’être le choix numéro 1 des français souhaitant plonger dans le bain de l’entrepreneuriat. 51 % des indépendants ont ainsi choisi de se lancer en micro-entreprise.

C’est en tout cas ce que confirment les chiffres de l’INSEE, publiés le 15 janvier 2020.

Plus de 815 000 entreprises ont été créées en 2019 en France, soit une hausse de 17,9 %. Parmi ces créations, 386 326 sont des micro-entreprises. Le nombre de micro-entreprises progresse plus rapidement que les autres formes juridiques : +25,3 % en 2019 !

La fin d’année a été particulièrement mouvementée : après une baisse des inscriptions en novembre suite à l’annonce de la réforme de l’ACRE, elles ont connu un boom en décembre.

Cette tendance ne devrait sûrement pas s’éteindre dans les prochaines années. Certaines études estiment que dans 10 ans, 50 % de la population active exercera de façon indépendante. La micro-entreprise n’a pas fini de vivre des jours heureux ! On te donne sur le blog 10 chiffres qui te donneront envie de bosser en freelance.

Pourquoi l’auto-entrepreneuriat séduit-il autant les créateurs d’entreprise ?

Si ces chiffres paraissent étourdissants, les raisons de ce succès peuvent être largement comprises. L’auto-entrepreneuriat s’impose généralement comme la meilleure façon de débuter une activité indépendante.

Voici les principaux avantages de ce régime :

  • La déclaration d’auto-entrepreneur est rapide et aisée, et se fait entièrement en ligne.
  • Les obligations comptables sont considérablement allégées.
  • Il y a très peu d’obligations déclaratives. Il te faut simplement déclarer tes revenus à l’Urssaf, tous les mois ou trimestres, afin de payer tes cotisations sociales. Chaque année, tu dois ensuite déclarer tes revenus à l’État dans le cadre de l’impôt sur le revenu.
  • Tu n’as pas besoin d’un expert-comptable, sauf pour certifier tes comptes.
  • Tu peux calculer tes précisément tes charges sociales, car l’imposition se fait de manière proportionnelle.
  • Si tu n’as pas de revenus, tu ne paies pas de cotisations sociales.
  • Tu peux cumuler l’auto-entrepreneuriat avec le chômage obtenu de ta précédente activité salariée, ainsi qu’avec d’autres aides sociales.

Attention cependant : la micro-entreprise n’est pas adaptée à tous les projets. Les inconvénients du régime ne sont pas à occulter : tu ne peux ni déduire tes charges au réel, ni t’associer. Les banques te prêteront moins facilement, et tu seras contraint par le plafond de chiffre d’affaires.

Tout dépend donc de la nature de ton activité et des caractéristiques de ton projet.

En 2020, gère ta micro-entreprise grâce à Freebe

Si tu fais partie de cette nouvelle vague de créateurs d’entreprise, nous te souhaitons la bienvenue dans l’entrepreneuriat ☺

Depuis deux ans, Freebe se donne pour mission de faciliter et simplifier le quotidien des micro-entrepreneurs. Plus qu’un simple logiciel de facturation, Freebe s’impose comme l’assistant personnel des freelances.

Déclarations de chiffre d’affaires, synchronisation avec ton compte bancaire, suivi de ta rentabilité, gestion de ton temps… Nous te donnons 30 jours pour tester l’ensemble des fonctionnalités de Freebe… et révolutionner ta vie de freelance en 2020 !

Thème :
Les articles du même theme :
F.A.Q Freelance - Résumé de l'article

Découvre Freebe.me, l'assistant personnel des freelances
Découvre Freebe.me