image 7 conseils pour surmonter la solitude en freelance
Publié le : 
11/4/2020
Modifié le : 

7 conseils pour surmonter la solitude en freelance

Pour beaucoup, l’indépendance du freelancing rime souvent avec la solitude et l’isolement. Par définition, lorsqu’on est auto-entrepreneur, on est seul à la barre. C’est d’ailleurs de là que vient le doux surnom de « solopreneurs » que l’on donne parfois aux freelances.

Certaines personnes s’en accommodent très bien et vivent leur mode de travail solitaire comme une opportunité de vivre selon leur propre rythme et dans un calme absolu. Pour d’autres, cet isolement quotidien peut peser sur le moral, la motivation et la productivité, voire la qualité du travail fourni.

Si ce sentiment de solitude vient peser sur ton quotidien de freelance, la team Freebe.me t’a rassemblé des astuces pour te montrer que non, freelancing ne rime pas forcément avec isolement ! 

Sommaire : 

1. La solitude en freelance : une réalité pour tous ?

2. Comment gérer et surmonter sa solitude en freelance ?

a. Agrandir ton réseau

b. Rejoindre un collectif de freelances

c. Travailler en espace de coworking

d. Collaborer avec d’autres personnes

e. Te rendre à des évènements

f.  Préserver ta vie privée et sociale

g. Te lancer dans une nouvelle activité

La solitude en freelance : une réalité pour tous ?

Combien de freelances ont entendu la phrase « je ne sais pas comment tu fais pour travailler seul tous les jours » dans la bouche de leurs proches ? Malgré les croyances, certains indépendants chérissent cette solitude pour travailler quand et comme bon leur semble, sans les impératifs et les distractions d’une équipe de collègues. C’est peut-être même l’une des raisons qui a poussé certains à devenir freelances.

Cela dit, il peut aussi t’arriver de mal le vivre, et c’est tout à fait normal et humain. Le besoin d’appartenance à un groupe et d’une vie sociale remplie, c’est le propre de notre espèce, y compris au travail. D’autant plus que, dans le quotidien d’un freelance, on distingue deux choses.

D’une part, être seul en freelance au sens propre du terme implique une solitude physique lorsqu’on travaille à domicile, voire dans un coworking sans avoir de liens avec les autres coworkers. Plus de collègues avec qui échanger entre deux calls ou prendre la pause-café, ni collaborer. D’autre part, être isolé en freelance, c’est aussi devoir gérer seul un business, avec toutes les problématiques qu’il entraîne. Sans aucune hiérarchie ni référent à qui demander des conseils, c’est parfois difficile de prendre des décisions stratégiques ou de se rassurer seul sur sa manière de faire.

Comment gérer et surmonter sa solitude en freelance ?

Agrandir ton réseau

Réseauter, ce n’est pas que pour prospecter, c’est aussi découvrir d’autres freelances avec un quotidien plus ou moins similaire au tien. Ce sont autant de personnes susceptibles de rejoindre ton réseau professionnel et/ou personnel.

Certains considèrent les autres freelances comme des concurrents directs, une vision impliquant une certaine compétitivité. On peut aussi les percevoir comme des pairs ou des collègues, c’est d’ailleurs ce vers quoi se dirige de plus en plus la grande communauté des freelances.

N’hésite donc pas à chercher sur les réseaux des freelances avec un univers dans lequel tu te reconnais, pour échanger le temps de quelques messages, créer un lien plus fort, pourquoi pas collaborer, voire finir par devenir pote !

Rejoindre un collectif de freelances

Dis-toi que si tu ressens de la solitude en tant qu’indépendant, tu n’es évidemment pas le seul ! On trouve de plus en plus de collectifs de freelances, des groupes d’entraide entre auto-entrepreneurs qui bossent chacun sur leurs projets, collaborent parfois, et partagent au quotidien leurs réussites et leurs problématiques.

Ces communautés de freelances se rassemblent autour d’un métier ou de valeurs communes, et tu pourras en trouver facilement sur les réseaux sociaux ou via les plateformes de freelances comme Malt ou Crème de la Crème.

Rejoindre ce type de collectif, c’est non seulement pouvoir t’entourer de nouvelles personnes virtuellement (via un groupe privé, un slack communautaire, etc.), mais pourquoi aussi physiquement en participant à des afterworks, des sessions coworkings, etc... De quoi être reboosté à fond par une communauté sympa !

Travailler en espace de coworking

Le travail en coworking est sans doute la solution la plus évidente pour rompre sa solitude en freelance. C’est une bonne alternative pour chambouler ton quotidien de travail et remplacer ton bureau à domicile par un open space convivial et animé, pour un prix souvent très abordable.

Rejoindre un coworking en tant qu’auto-entrepreneur a de nombreux avantages, et quelques inconvénients à anticiper. Tu peux y délocaliser ton entreprise 100% du temps ou t’y rendre seulement quelques jours par semaine, si tu préfères conserver des sessions de travail au calme chez toi. N’hésite pas à tester plusieurs espaces de coworking pour trouver l’ambiance et la formule qui te correspondront le mieux, et surtout à ne pas ou plus avoir peur de faire connaissance avec les autres coworkers.

Collaborer avec d’autres personnes

Être freelance ne veut pas dire travailler constamment seul ! Il n’est pas rare de voir des freelances « s’associer » pour prendre en charge des projets clients plus ambitieux ensemble, en ayant des compétences complémentaires par exemple. D’un point de vue administratif, il faudra certainement se pencher sur la gestion de la facturation et des charges, mais sinon... rien ne t’y empêche !

D’ailleurs, en tant que freelance, tu peux aussi collaborer avec une entreprise ou une agence, jouer l’apporteur d’affaires et vice-versa. L’avantage de collaborer avec d’autres professionnels, c’est la possibilité de gérer un projet plus important à plusieurs, de vous motiver mutuellement et d’avancer à plusieurs dans la même direction, un peu comme une équipe de collègues salariés en entreprise !

Te rendre à des évènements

Malgré le contexte peu propice aux rassemblements en 2020, il reste de nombreux évènements autour de l’entrepreneuriat et du freelancing auquel tu peux aller et y rencontrer de nouvelles personnes, voire pitcher ton offre de freelance, recueillir des feedbacks, apprendre de nouvelles choses, etc. Qu’ils soient virtuels ou physiques, c’est clairement l’endroit idéal pour casser une routine solitaire et (commencer à) te faire connaître dehors, dans le « vrai monde ».

Cherches-en directement sur les réseaux sociaux (notamment certains groupes Facebook dédiés aux freelancing ou à l’entrepreneuriat), mais aussi auprès des collectifs d’entrepreneurs, des plateformes freelances, des pépinières de startups si tu es dans une grande ville, des villages d’entreprises ou de coworking, etc.

Préserver ta vie privée et sociale

Être freelance, c’est souvent avoir une grosse charge de travail et ne plus compter ses heures, au détriment de sa vie sociale. C’est peut-être le cas lors de tes premiers mois de freelance, ou quand ton activité commence à décoller.

C’est à ce moment-là qu’il faut parfois apprendre à dire non et à accorder (à nouveau) de l’importance à son cercle de proches. Certes, tes amis et ta famille ne peuvent pas toujours comprendre ton quotidien et tes problématiques d’auto-entrepreneur, mais renouer avec une vie sociale « normale » peut t’aider à sortir la tête de ton business et à prendre l’air.

Et puis, puisque tu es libre de t’organiser comme tu le souhaites, pourquoi ne pas (enfin) t’autoriser ce café entre potes en pleine semaine et en pleine journée ?

Te lancer dans une nouvelle activité

Comme nous te l’avons dit dans le point précédent, le personnel a aussi une part importante dans ton quotidien de freelance. Être seul au travail peut paraître beaucoup plus acceptable si tu arrives à t’épanouir dans tout autre chose en parallèle.

Si tu as toujours voulu faire une activité ou rejoindre un club, c’est le moment ! Tu rencontreras des personnes qui, certes ne sont pas forcément freelances, mais qui partagent sans doute la même passion que toi : le sport, la musique, l’art, la culture, le ciné, les jeux vidéo... Bref, des choses qui demandent un certain investissement de temps et une souplesse d’organisation que l’on n’a pas forcément en tant que salarié, mais en freelance, c’est possible.

On espère que tu auras pu trouver ton bonheur dans cette liste d’idées pour ne plus te sentir seul en freelance. Et si cette difficulté continue de te peser, on t’invite à prendre du recul sur ton activité de freelance, pour te rappeler que, aujourd’hui, tu as la capacité de travailler où tu veux, quand tu veux. C’est une chance que tout le monde n’a pas, et un bon moyen de ne chercher à t’entourer que de personnes qui te ressemblent vraiment.


Thème :
Les articles du même theme :
F.A.Q Freelance - Résumé de l'article

😳 Je me sens seul en freelance, c’est normal ?

Certaines personnes vivent très bien l’isolement de l’auto-entrepreneuriat, et d’autres auront besoin d’être entouré, donc oui, c’est normal !

💬 Comment surmonter la solitude en freelance ?

Tu peux chercher à agrandir ton réseau en te rendant à des évènements ou en créant du lien avec d’autres freelances et collectifs d’indépendants.

💻 Comment ne plus travailler seul en freelance ?

Les espaces de coworking, les collectifs de freelances et les projets collaboratifs seront tes amis ! Car freelance ne veut pas dire seul au monde.

Découvre Freebe.me, l'assistant personnel des freelances
Découvre Freebe.me