image [Interview Freelance] Isabelle Cougnaud, consultante en réseaux sociaux
Publié le : 
11/13/2020
Modifié le : 

[Interview Freelance] Isabelle Cougnaud, consultante en réseaux sociaux

Aujourd’hui, Freebe.me t’emmène découvrir le témoignage d’Isabelle, consultante freelance et conférencière sur les réseaux sociaux.
On y parle de son parcours d’entrepreneure, de son point de vue sur les tendances actuelles et de ses meilleurs conseils. Let’s go !

Pour commencer, peux-tu nous parler de ton métier au quotidien ?

Je suis consultante en stratégie social media, j’aide les entreprises et les entrepreneurs à se faire connaître et à trouver des clients grâce aux réseaux sociaux. En bref, je les aide à atteindre leurs objectifs. Pour cela, je propose des accompagnements en 3 mois, mais aussi des formations et des conférences. Je donne aussi des cours dans l’enseignement supérieur et suis chroniqueuse sur BFM Business.

Depuis quand es-tu entrepreneure et pourquoi ?

Je le suis officiellement à temps plein depuis le 1er janvier 2018, donc presque 3 ans et ça me parait si loin ! Avant cela, j’ai commencé par donner des conférences à côté de mes boulots de salariée.
Au début, j’ai fait un an d’alternance, et c’était une super expérience mais je ne me sentais pas forcément tout à fait alignée avec ce que je faisais sans vraiment savoir pourquoi. Donc j’ai refusé des propositions de CDI parce que ça me faisait peur et que je cherchais encore un peu ma place. Ensuite j’ai accepté un CDD d’un an en tant que responsable communication digitale. J’avais tout pour être heureuse mais il me manquait toujours quelque chose !
J’ai quand même retenté l’expérience avec un autre employeur, mais j’avais toujours un énorme besoin de liberté et de créer de A à Z mes missions. Si je suis devenue consultante freelance, c’est aussi pour travailler avec plusieurs types de client car j’ai toujours eu besoin de faire beaucoup de choses différentes.

Tu travailles avec quel type de clients ?

Parfois ce sont des freelances et des indépendants que j’accompagne, mais ça va aussi jusqu’aux multinationales. En ce moment, je travaille avec un grand groupe dans l’immobilier et un client dans l’électroménager.
C’est ce qui me plait dans mon métier, je n’ai pas envie de me spécialiser avec un profil spécifique, parce que j’ai très envie de travailler à la fois avec des freelances et de très grandes entreprises sur de plus gros projets. C’est aussi grâce à ces clients très différents que j’apprends et que je me forme au quotidien.

Parlons des réseaux sociaux, que penses-tu de la concurrence entre les plateformes, notamment avec la venue de Reels ou bientôt de Shorts sur Youtube ?

Je ne suis pas du tout étonnée de ces nouveaux formats. On le voit dans la stratégie de Facebook en général, dès que quelque chose fonctionne bien, ils l’appliquent sur leurs propres réseaux sociaux. C’est ce qu’il s’est passé pour Snapchat avec Facebook qui a repéré le concept des stories et les a intégrées à Instagram, puis sur Facebook directement. Et finalement, ça a fait beaucoup de mal à Snapchat par la suite.
Au début, ça me faisait sourire ces nouveaux concepts, je me dis qu’ils n’allaient pas beaucoup impacter TikTok qui rassemble énormément de jeunes, et je ne pense pas que cette communauté partira ailleurs. Par contre, les plus de 25 ans qui sont déjà sur Instagram vont peut-être se dire que ça ne sert à rien d’aller sur TikTok puisque le même format est déjà disponible sur Instagram. En tout cas, je surveille ces nouvelles tendances et je me demande comment les choses vont évoluer sur 5 ou 10 ans.

Est-ce que tu as un réseau social préféré ?

Je vais tricher un peu parce que je n’ai pas le même réseau préféré dans ma vie pro et dans ma vie perso. Côté perso, c’est clairement Youtube où je passe le plus de temps. J’adore ce réseau et je m’apprête à y aller professionnellement.
Côté pro, ça se joue entre Instagram et LinkedIn et ce serait trop compliqué d’en choisir un seul. Je trouve pas mal de clients sur LinkedIn mais j’en ai aussi de plus en plus du côté d’Instagram.

Selon toi, LinkedIn est un bon moyen de trouver des clients quand on est freelance ?

Oui, clairement ! Pour moi, on n’est pas encore à l’apogée de LinkedIn contrairement à d’autres réseaux où ça sent un peu la saturation. Mais sur celui-là, il y a encore tout à faire. S’il y a des freelances qui se disent qu’il y a déjà trop de concurrence sur LinkedIn, je leur répondrais qu’il y a vraiment de la place pour tout le monde.
L’avantage sur cette plateforme, c’est qu’on commence avec son propre réseau et on peut facilement faire la différence face aux autres. Et puis, c’est aussi là-bas qu’on retrouve quasiment toutes les entreprises françaises donc pour moi, c’est là que tout se joue.

Il y a pas mal de freelances qui délaissent Facebook, selon toi d’où ça vient ?

Pour commencer, je dirais que l’algorithme de Facebook est plutôt méchant ahah ! Il est très dur avec les pages de marque. Ce réseau me parait compliqué si on souhaite viser des entreprises et je comprends tout à fait qu’on aille sur d’autres plateformes. Il faut savoir faire des choix et ne pas forcément être présent partout mais là où c’est pertinent.
Il y a quand même toujours des choses intéressantes à faire sur Facebook avec les groupes privés, les publicités, etc. Mais pour les pages, c’est très compliqué. D’autant plus que les professionnels présents sur Facebook ne seront pas forcément à l’écoute des contenus orientés business, c’est souvent considéré comme un réseau personnel ou d’actualité.

Tes meilleurs outils pour gérer ses contenus pour les réseaux sociaux ?

J’utilise beaucoup d’applications mobiles, notamment pour Instagram ou pour ajouter des effets sur les vidéos. Sinon pour planifier mes contenus, j’aime bien Later et j’aimerais tester Iconosquare. J’utilise aussi beaucoup Trello pour organiser ma stratégie social media.

Et tes outils de veille pour te former sur les réseaux sociaux ?

J’utilise tout simplement Google ! Je me mets des alertes avec des mots-clés pour me tenir au courant de ce qu’il se passe dans le domaine. J’aime bien utiliser des flux RSS, alors ça parait un peu vieillot mais c’est très utile pour suivre la sortie des articles. Et bien sûr, la meilleure source, ça reste les réseaux sociaux.

Selon toi, est-ce que les réseaux sociaux laissent plus de place aux femmes entrepreneures ?

Je pense que oui ! Plus ça va, plus on trouve d’entrepreneures grâce aux réseaux sociaux et je pense qu’ils ouvrent plus facilement la porte du business. Ça donne une égalité des chances, peu importe d’où l’on vient et qui l’on est, on peut faire la différence sur les réseaux sociaux à partir du moment où on donne de la valeur et du bon contenu.
Les femmes qui entreprennent peuvent entrer plus facilement dans ce monde, même s’il reste beaucoup de choses à faire, par exemple avec Youtube qui reste encore un réseau majoritairement masculin.

En tant que conférencière, tes meilleurs conseils pour prendre confiance en soi quand on débute en freelance ?

C’est drôle, parce qu’à la base, je ne suis pas forcément quelqu’un avec une confiance en soi incroyable. Mais j’ai commencé à prendre confiance en moi grâce à mes expériences. Par exemple, avant de parler devant 1000 personnes, j’ai donné 800 heures de cours devant des plus petits publics.
Donc je dirais qu’il faut y aller petit à petit, se faire parfois violence si on a peur et s’entraîner sans relâche de manière très régulière. Me concernant, parler en public c’est devenu presque normal et naturel (mais jamais sans stress !), et c’est vraiment parce que j’ai accumulé des expériences. Et je pense que la confiance vient aussi avec la passion que l’on a envers son métier.

Depuis quand tu utilises Freebe et pourquoi ?

Je l’utilise depuis janvier 2020. Et c’est clairement le meilleur outil que j’ai trouvé pour les micro-entrepreneurs. Il est simple, fluide et surtout épuré, pour moi c’était super important d’avoir ce dernier point. J’ai besoin d’avoir quelque chose de visuellement attractif, sinon ça ne me motive pas à mettre la tête dans l’administratif et la compta !
Il y a aussi le fait d’être vraiment accompagnée quand on en a besoin. J’étais stressée par le dépassement de plafond de la TVA et peu informée sur la manière de gérer la chose. La team Freebe.me m’a tout de suite aidée à faire la transition et à comprendre comment ça fonctionne. Donc, chapeau l’équipe !

Un grand merci à Isabelle pour son partage d’expérience et ses conseils d’experte sur les réseaux sociaux ! On espère que ces échanges vous inspireront dans votre quotidien de freelance 😄

Pour la suivre ou prendre contact avec elle :
Son site web

Sa chaîne Youtube

Son profil LinkedIn

Son compte Instagram

Son compte Twitter


Thème :
Les articles du même theme :
F.A.Q Freelance - Résumé de l'article

Découvre Freebe.me, l'assistant personnel des freelances
Découvre Freebe.me