image Peut-on être salarié et freelance ?
Publié le : 
5/13/2020
Modifié le : 

Peut-on être salarié et freelance ?

Le freelancing tente de plus en plus de personnes chaque année. En France, on n’a jamais vu autant de freelances qu’en 2020 !

Cependant, foncer tête baissée dans l’entrepreneuriat, en lâchant un CDI et tous les avantages associés, peut faire drôlement peur. C’est la raison pour laquelle de nombreux apprentis freelances décident de rester salariés, soit à temps partiel, soit à temps complet.

Cela leur permet de tester leur activité, tout en gardant un pied dans le système rassurant du salariat.

On entend souvent beaucoup d’idées reçues sur le cumul salarié freelance. Est-ce autorisé ? Que faut-il vérifier avant de se lancer ? Comment réussir à développer deux activités à la fois ? Suis le guide !


Pourquoi décider d’être salarié et freelance ?

Décider de cumuler salariat et freelancing est une option intéressante.

Elle te permet de tester ton idée d’entreprise pendant quelques mois, sans la pression du chiffre d’affaires. Tu sais que si tu ne réussis pas, le salariat constitue ton parachute de sécurité. Dans ces conditions, tu prends sans doute davantage le temps de bâtir les fondations de ton activité.

Et puis, tout simplement, cela te permet de juger si tu es fait ou non pour l’entrepreneuriat. C’est un mode d’exercice (et de vie !) qui est loin de convenir à tout le monde…

Également, qui dit salariat dit stabilité financière. Beaucoup d’entrepreneurs débutants sont effrayés à l’idée de percevoir des revenus irréguliers. Certains même ont des projets de vie, comme l’achat d’une maison. Difficile de combiner tout ça en étant 100 % freelance débutant.


Salarié et freelance : que dit la loi ?

Certaines personnes sont persuadées qu’il n’est pas autorisé d’être salarié et freelance. En réalité, il n’en est rien.

Au contraire : la micro-entreprise a entre autres été créée pour permettre aux salariés, étudiants ou retraités d’arrondir leurs fins de mois. Au début, le gouvernement n’avait pas du tout en tête de créer un statut juridique adopté par plus de 350 000 français chaque année !

Aucune règle légale ne t’interdit donc de créer ta micro-entreprise pendant ton emploi. Un petit bémol cependant pour les fonctionnaires, soumis à un régime spécial. Certains fonctionnaires doivent ainsi demander une autorisation à leur hiérarchie.

Si la loi ne dit rien, on t’invite à présent à consulter ton contrat de travail ou la convention collective applicable. Des restrictions peuvent s'appliquer !


Devenir freelance : que vérifier dans son contrat de travail ?

Le principe est le suivant : ton employeur ne peut pas t’interdire purement et simplement de travailler, de manière absolue et sans raison valable. La liberté de commerce et d’industrie est très protégée en France. On n’entrave pas les affaires :)

Par contre, ton contrat de travail peut comporter quelques restrictions. On pense ici particulièrement à la clause de non-concurrence et la clause d’exclusivité.


La clause de non-concurrence

La clause de non-concurrence t’interdit d’exercer une activité similaire à celle de l’entreprise pour laquelle tu travailles.

Pour être valable, cette clause doit être limitée dans le temps, dans l’espace et dans le domaine d’activité. Si elle n’est pas précise, ton employeur ne peut pas s’en prévaloir.

Si ton contrat de travail comporte cette clause, tu auras du mal à être salarié et freelance dans le même domaine et dans la même ville, par exemple.


La clause d’exclusivité

Penche-toi également du côté de la clause d’exclusivité. Celle-ci est particulièrement rigoureuse : elle t’interdit d’exercer une autre activité professionnelle rémunérée. Tu ne peux exercer que ton emploi salarié.

Pour être valable, cette clause doit être justifiée par la « protection des intérêts stratégiques » de l’entreprise. En gros, elle ne doit pas sortir de nulle part mais être vraiment indispensable à ton employeur.

Cela dit, pas de panique. Ton employeur est dans l’obligation de lever cette clause pendant un an à compter de la création de ton entreprise. Passé ce délai, tu devras cependant faire un choix entre l’entrepreneuriat et le salariat.

Petite précision : ne t'inquiète pas si jamais tu vois l’une de ces clauses dans ton contrat. Dans bien des cas, tu peux négocier avec ton employeur pour qu’il te laisse faire.  


Attention à l’obligation de loyauté !

Il ne faut pas oublier qu’en tant que salarié, tu restes soumis à une obligation de loyauté envers ton employeur. Cette obligation est immuable, même si elle n’est pas mentionnée dans ton contrat de travail.

En clair, cela signifie que tu ne dois pas faire de tort à ton entreprise. Tu ne peux pas la dénigrer, voler ses clients, ou travailler sur ton projet pendant tes heures de salariat.

Enfin, si tu crées ton entreprise dans le même secteur d’activité que l’entreprise qui t’emploie, tu dois en informer ton employeur. Dans le cas contraire, tu n’es pas obligé de le lui dire.

Attention : une violation de ton obligation de loyauté peut conduire au licenciement.


Les risques du cumul salariat et entrepreneuriat

Être salarié et freelance constitue une situation rassurante pour se lancer. Mais cela n’est pas sans inconvénients. Tu t’en doutes, il peut être très difficile de cumuler deux activités. A fortiori s'agissant de l’entrepreneuriat, qui demande bien souvent une implication personnelle sans faille…

Il va donc falloir être particulièrement attentif à l’équilibre vie pro vie perso. Le risque quand on entreprend, c’est de mettre de côté notre vie amicale et professionnelle. Pourtant, plus que jamais, on a besoin d’être soutenu et épaulé.

Il faut donc faire attention à ne pas transformer tout ton temps libre en temps de travail. L’inspiration et la motivation reviennent d’ailleurs de plus belle avec des breaks réguliers :)

En un mot : patience et persévérance. Tu ne vas pas pouvoir développer ton projet aussi vite que des personnes qui entreprennent à temps complet, et c’est ok. Un pas à la fois. On n’a plus qu’à te dire bon courage et bonne chance pour cette nouvelle aventure !

Thème :
Les articles du même theme :
F.A.Q Freelance - Résumé de l'article

💡 Peut-on être salarié et freelance ?

La loi n'interdit pas le cumul salarié et freelance, mais il faut vérifier son contrat de travail. Et attention à l'obligation de loyauté !

🤔 Pourquoi cumuler salariat et freelancing ?

Le cumul salarié + freelance permet de tester tranquillement son activité et la vie d'entrepreneur, sans trop de pression.

😩 Quels sont les inconvénients du cumul salarié et freelance ?

Il est très important de veiller à l'équilibre vie personnelle et vie professionelle. Il faut se ménager !

Découvre Freebe.me, l'assistant personnel des freelances
Découvre Freebe.me