image 6 conseils pour se préserver de la fatigue en freelance
Publié le : 
9/23/2020

6 conseils pour se préserver de la fatigue en freelance

Il y a quelques semaines déjà, c’était la rentrée et la reprise du travail, une reprise plus ou moins chargée en fonction de chacun. Que tu sois un freelance expérimenté avec une importante charge de travail, ou que tu commences tout juste à te développer, il est important d’apprendre à gérer ta fatigue dès maintenant pour ne pas brûler toutes les ressources d’énergie accumulées cet été.

Eh oui, la fatigue du freelance est une réalité souvent ignorée qui amène pourtant son petit lot de désagréments : stress, anxiété, troubles physiques, etc. Pouvant parfois aller jusqu’au burn-out.

Alors, pour ne pas risquer de t’épuiser pendant cette nouvelle année en freelance, voici tous nos conseils pour repérer les signes de la fatigue et apprendre à te ménager

Sommaire :

1. Comment reconnaître les signes de la fatigue en freelance ?

2. Comment se préserver de la fatigue en freelance ?

a. Savoir dire non et ne pas se surcharger

b. Apprendre à s’organiser en freelance

c. Prévoir des journées de travail réalistes

d. Prendre de vraies pauses pour recharger ses batteries

e. Séparer sa vie professionnelle et personnelle

f.  Accepter de demander de l’aide et de déléguer

Comment reconnaître les signes de la fatigue en freelance ?

On parle souvent de la fatigue et du risque de burn-out du salarié, mais très peu du cas du freelance. Et pourtant, les symptômes de l’épuisement se constatent tout aussi fréquemment chez les indépendants qui gèrent seuls une entreprise, avec toute la pression et le stress que cela peut engendrer.

Généralement, les signes d’une fatigue chronique et constante se perçoivent facilement : difficulté à se lever le matin, troubles du sommeil ou maux de tête, baisse de moral ou d’appétit, stress, humeur changeante... En bref, que des choses sympathiques qui peuvent vite parasiter ton quotidien de freelance si tu ne prends pas le temps d’y faire attention et de les traiter.

Cela devient notamment plus grave si tu te rends compte que, même après quelques jours de repos ou de vacances, tu ne sens toujours pas reposé et motivé à reprendre le travail. Ce sont généralement les premiers signes d’un burn-out imminent et ce n’est donc pas à prendre à la légère. Dans ce cas, nous te conseillons de ne pas attendre le point de non-retour pour te faire aider et retrouver un rythme de travail plus sain en freelance.

Et pour éviter d’en arriver là, il est important de prendre soin de toi chaque jour pour conserver toute ton énergie sur le long terme.

Comment se préserver de la fatigue en freelance ?

Savoir dire non et ne pas se surcharger

De nombreux freelances ont tout simplement peur de refuser un client ou une mission. Cette peur est directement liée au statut de micro-entrepreneur puisque sans client, pas de revenus. C’est pourquoi certains n’hésitent pas à surcharger leurs journées pour accumuler toujours plus de rentrées d’argent, par peur d’en manquer plus tard. Et c’est tout à fait normal de rechercher la sécurité financière en freelance, mais cette surcharge de travail peut faire de très gros dégâts sur le long terme.

Pour cela, apprends à dire non à certaines sollicitations. Alors oui, c’est plus facile à dire qu’à faire, mais c’est parfois nécessaire pour ne pas t’essouffler sur le long terme en tant que freelance. S’il veut vraiment travailler avec toi, un client pourra comprendre que tu ne peux pas commencer votre collaboration de suite. Et si tu n’es pas vraiment emballé par une mission, n’aie pas peur de la refuser au profit d’autres opportunités qui viendront à toi plus tard.

Notre conseil : fixe-toi des objectifs en termes de quantité de missions et/ou de clients, voire en termes de chiffre d’affaires, et ne cherche pas à les dépasser.

Apprendre à s’organiser en freelance

Nous t’en avons déjà parlé, ton organisation de freelance est l’un des piliers de ta productivité. C’est ce qui va te permettre d’y voir plus clair dans tes projets et de réaliser toutes tes tâches en temps et en heure, que ce soit pour tes clients ou ta propre entreprise (administratif, déclarations, prospection, etc.).

Mais bien t’organiser en freelance, c’est aussi définir clairement ton planning de travail pour ne pas t’épuiser à la tâche.

Pour cela, nous te conseillons de noter à l’avance toutes tes tâches en estimant le temps qu’elles te prendront. Tu peux par exemple utiliser un agenda hebdomadaire ou mensuel, et réserver des blocs de temps dédiés à chaque mission, ce qui t’évitera la surprise de devoir gérer plusieurs choses importantes la même journée. Par la même occasion, cette vision d’ensemble de ton planning t’évitera d’accepter une nouvelle mission alors que tu es déjà full.

Prévoir des journées de travail réalistes

Même si, dans l’inconscient collectif, on imagine qu’un indépendant a beaucoup de temps libre, de nombreux freelances savent que ce n’est pas forcément vrai et expérimentent (très) souvent les journées à rallonge.

Lorsque tu es passionné par ton métier, tu ne vois peut-être pas le problème de faire des 8h-21h tous les jours, voire de travailler le week-end. Et bien spoiler : ce rythme effréné va t’épuiser physiquement et mentalement.
Au lieu de voir ton activité comme un sprint, n’aie pas peur d’étaler tes projets et tes missions sur de plus longues périodes en revenant à des horaires de travail plus réalistes.

Et respecter des horaires de travail, c’est aussi ne plus répondre à tes sollicitations passé une certaine heure. Même si tu travailles chez toi, ton entreprise a le droit d’avoir des heures de fermeture et aucun client (normal) ne t’en voudra si tu ne réponds pas le dimanche matin.

Prendre de vraies pauses pour recharger ses batteries

En tant que freelance, ton cerveau est sans doute en constante activité du matin au soir, tu passes du coq à l’âne, d’une mission à l’autre et, parfois, tu ne t’accordes même plus de temps pour souffler. Et combien de freelances ont le sentiment de ne pas être productifs et culpabilisent dès qu’ils ne travaillent pas ? Des tas !

Pourtant, t’accorder des pauses est loin d’être improductif ! Au contraire, ton cerveau te remerciera si tu prends le temps de décompresser et de penser à autre chose. Tu pourras sans doute te sentir mieux dans tes baskets, regonfler ta motivation, et même avoir de nouvelles idées.

Accorde-toi des moments de liberté dans ta journée de travail, entre deux appels ou après une tâche compliquée. Que ce soit pour un café, la pause du midi ou une petite sieste : force-toi à déconnecter à 100% avec ton business de temps en temps pour remettre tes idées au clair. Si c’est trop compliqué pour toi, alors planifie carrément ces petites sessions dans ton agenda. Par ailleurs, nous te conseillons bien évidemment de ne pas non plus négliger tes heures de sommeil.

Séparer sa vie professionnelle et personnelle

Tu as pu t’en rendre compte, la frontière entre vie perso et pro en freelance est parfois très floue. En n’étant pas contraint par un cadre de travail officiel, tu es totalement libre de travailler comme tu le souhaites, parfois au grand détriment de ta vie privée.

Si en lisant cet article, tu te rends compte que tu n’as pas vu tes amis ou ta famille, ou encore pris 5 minutes pour faire une activité personnelle depuis 6 mois, alors il est largement temps de remettre en question ton mode de travail. Bien entendu, cette notion est propre à chaque freelance, et il se peut que tu ne ressentes pas le besoin de faire autre chose que ton activité professionnelle.

Pour d’autres, ce manque de passe-temps sera source de stress à long terme, voire de perte de sens et de motivation envers leur entreprise. Si c’est ton cas, nous te conseillons de te libérer du temps pour faire autre chose que ton activité de freelance. Que ce soit pour passer du temps en famille, cuisiner des cupcakes, faire du sport ou recevoir tes amis, sortir la tête de ton business ne pourra t’être que bénéfique pour te changer les idées, prendre du recul et profiter en faisant des choses que tu aimes.

Accepter de demander de l’aide et de déléguer

Si malgré tous ces conseils, tu te sens toujours surchargé de travail et de plus en plus fatigué, sache que tu peux demander de l’aide ou déléguer certaines tâches, même en freelance.

Il n’y a pas de mal à vouloir se faire assister sur certaines missions secondaires ou chronophages, notamment celles qui ne nécessitent pas toutes tes compétences, que ce soit par une tierce personne ou un logiciel. Par exemple, Freebe t’assiste dans la gestion de ton administratif, un vrai gain de temps et d’énergie dans ton quotidien.

De même, si un projet te demande un trop gros investissement, ou fait appel à des savoir-faire que tu n’as pas, n’hésite pas à collaborer avec d’autres personnes ou à déléguer. Une bonne manière de te libérer de certaines contraintes pour te concentrer sur les choses importantes et arrêter (enfin) de courir partout !

 

Tu l’auras compris, pour ton propre bien-être et celui de ton entreprise, il est important de ne pas attendre le dernier moment pour rectifier les choses. La fatigue en freelance, c’est quelque chose que nous te conseillons de manager au quotidien, et non lorsque tu te sens à bout de souffle. Prends le temps de faire les choses à ton propre rythme, et tu verras que tu te sentiras plus en forme pour longtemps :-)

Thème :
Les articles du même theme :
F.A.Q Freelance - Résumé de l'article

😵 Comment reconnaître la fatigue en freelance ?

Difficulté à te lever, troubles du sommeil, stress et anxiété... Tous ces symptômes sont des signaux d’alarme qui t’indiquent qu’il faut te ménager !

🚫 Pourquoi certains freelances sont surchargés de travail ?

En freelance, on a souvent peur de refuser une mission ou des difficultés à s’organiser au quotidien, au risque d’une charge mentale trop importante.

⚡️ Comment me préserver de la fatigue au quotidien ?

Apprends à dire non, à respecter des horaires de travail corrects et à t’accorder des temps de pauses sont un bon début pour éviter l’épuisement.

Découvre Freebe.me, l'assistant personnel des freelances
Découvre Freebe.me