Image de couverture
image Le calendrier administratif 2022 de l’auto-entrepreneur
Modifié le :
June 24, 2022
Publié le : 
November 29, 2021
Modifié le : 

Le calendrier administratif 2022 de l’auto-entrepreneur

En tant que freelance, tu dois t’acquitter de plusieurs démarches administratives tout au long de l’année. La micro-entreprise est un statut qui permet d’en avoir peu certes, mais il est tout de même impératif que tu t’y tiennes ! Cela te permettra de rester en règle, tout en sachant exactement où tu en es en matière de gestion et de plafond de chiffre d’affaires.

Pour te donner un coup de main, on t’a concocté un calendrier administratif 2022, spécial auto-entrepreneur. Tu y retrouveras les déclarations à faire avec un rappel de leur fonctionnement, ainsi que les dates à ne pas oublier pour 2022. Suis le guide !

Sommaire :

1. Une gestion ordonnée chaque mois

2. Les démarches mensuelles ou trimestrielles auprès de l’URSSAF

3. Déclarer ta TVA en micro-entreprise

4. Payer la cotisation foncière des entreprises (CFE)

5. Régler tes impôts sur le revenu en tant qu'auto-entrepreneur

Une gestion ordonnée chaque mois

C’est la base pour tout indépendant : ta gestion financière doit être impeccable ! Évite de prendre du retard dans le classement de tes factures, devis et justificatifs en faisant régulièrement le point. En effet, tu es dans l’obligation d’éditer des documents répondant à des règles précises, et tes encaissements doivent être scrupuleusement notés.

Il est important que chaque devis et facture soient numérotés correctement. De plus, tu devras tenir un livre des recettes ainsi qu’un registre des achats constamment à jour. En cas de contrôle, ce sont ces éléments qui seront vérifiés en premier.

Si la comptabilité n’est pas ton fort, alors ne laisse pas les papiers s’accumuler. Fais un point tous les mois, voire toutes les semaines. Tu peux aussi te doter d'un outil pour gérer ton administratif en micro-entreprise. Avec Freebe, tu pourras notamment contrôler en un coup d’œil ta facturation, ta trésorerie et toutes tes données financières grâce au tableau de bord. Idéal si tu veux gagner du temps et de la sérénité cette année !

Les démarches mensuelles ou trimestrielles auprès de l’URSSAF

L’URSSAF est ton compagnon de route en micro-entreprise. Chaque mois ou chaque trimestre, tu dois te rendre sur le site de l'URSSAF pour déclarer ton chiffre d’affaires et payer tes cotisations. Tu peux réaliser cette démarche le premier jour du mois suivant (ou trimestre si tu as choisi la déclaration trimestrielle). Si tu utilises Freebe, pense à automatiser ta déclaration de CA pour aller plus vite.

Profites-en pour vérifier que tu respectes bien les plafonds de la micro-entreprise :

  • 72 600 € HT pour la majorité des prestations de services ;
  • 176 000 € HT pour les activités de vente et d’hébergement.

On te conseille de bien surveiller ton seuil de chiffre d'affaires tout au long de l'année. Si tu le dépasses durant deux années consécutives, tu perdras automatiquement ton statut d’auto-entrepreneur pour passer au régime réel d’imposition (et une gestion administrative très différente).

Si tu veux changer la périodicité des paiements de tes cotisations, tu dois impérativement le faire avant le 31 janvier 2022 – ce sera rétroactif pour ce premier mois. Par défaut, l’URSSAF t’enregistre d’office en déclaration trimestrielle, ce qui n’est pas toujours l’idéal pour surveiller au plus près ta comptabilité.

Déclarer ta TVA en micro-entreprise

Tous les auto-entrepreneurs ne sont pas concernés par la TVA. Ce sera peut-être ton cas si tu dépasses les seuils de TVA de la micro-entreprise cette année. Pour rappel :

  • Si tu vends des prestations, si tu es artisan ou exerces une profession libérale, ce seuil est de 34 400 € HT, avec un seuil de tolérance à 36 500 € HT ;
  • Si tu es commerçant, le plafond est de 85 800 € HT et le seuil de tolérance (ou « seuil majoré ») va jusqu’à 94 300 € HT.

Avec une bonne gestion de tes factures et finances, tu pourras anticiper ton passage à la TVA en 2022. N’hésite pas à noter les démarches administratives de la TVA directement dans ton planning annuel, car certaines d'entre elles peuvent prendre quelques semaines.

Si tu étais assujetti.e à la TVA cette année, alors tu devras penser à la déclarer et la restituer, tout dépend du régime que tu as choisi :

En régime réel simplifié, tu déclares et paies ta TVA annuellement : tu vas donc déclarer la TVA récoltée en 2021 en mai 2022. Le paiement se réalisera en deux fois : 55 % en juillet et 40 % en décembre. Si tu as moins de 1 000 € de TVA à payer, le règlement se fera en une seule fois, et en même temps que la déclaration annuelle.

En régime réel normal, tu déclareras chaque mois ta TVA. Si elle est inférieure à 4 000 € sur l'année, il est possible de la régler trimestriellement.

Payer la cotisation foncière des entreprises (CFE)

En tant qu’auto-entrepreneur, tu es redevable de la CFE (sauf dans certains cas). C’est une taxe locale à payer chaque année sur le site des impôts. Elle se basera sur l’adresse de ta micro-entreprise au 1er janvier 2022. L’avis de la CFE sera ensuite disponible sur ton compte professionnel mi-novembre 2022, pour un paiement au plus tard le 15 décembre.

Dans certains cas, tu peux en être exonéré.e :

  • si ton chiffre d’affaires annuel ne dépasse pas 5 000 € ;
  • si c’est l’année de création de ta micro-entreprise.

Si tu es jeune freelance et que tu t’es lancé.e en 2021, tu dois impérativement faire ta déclaration CFE avant le 1er janvier 2022. C’est également une démarche à refaire si tu as déménagé. Sache que tu peux aussi demander un échéancier pour payer ta CFE chaque mois, mais tu devras faire cette demande auprès de ton SIE avant le 30 juin.

Régler tes impôts sur le revenu en tant qu'auto-entrepreneur

Il y a deux façons différentes de payer tes impôts sur le revenu en micro-entreprise. Si tu as choisi le versement libératoire, alors tes impôts seront prélevés chaque mois ou chaque trimestre, au même moment que tes cotisations sociales. Si ce n’est pas le cas, tu payeras chaque mois des acomptes contemporains, dans le cadre de la mise en place du prélèvement à la source.

Sache que, quel que soit le régime d'imposition choisi, tu devras remplir ta déclaration annuelle de revenus en même temps que le commun des mortels aux alentours de juin. Pour information, puisque tu déclares ton chiffre d’affaires et non tes bénéfices, l’État applique automatiquement un abattement forfaitaire pour les frais professionnels :

  • 34 % pour les prestations de services BNC (bénéfices non-commerciaux) et les activités libérales ;
  • 50 % pour les prestations de services BIC (bénéfices industriels et commerciaux) comme les hébergeurs ou les artisans ;
  • 71 % pour les activités de vente.

Tu es à présent paré.e pour cette nouvelle année administrative en tant que freelance. Pense à noter les dates-clés de ce calendrier administratif dans le planning de ta micro-entreprise. Avec une bonne organisation, tu es certain.e de ne rien oublier et d’être à jour dans tes démarches obligatoires.


Les articles du même theme :
F.A.Q Freelance - Résumé de l'article

📅 Quelles démarches l’auto-entrepreneur doit-il faire chaque mois ?

En micro-entreprise, il faut chaque mois ou chaque trimestre communiquer ton chiffre d’affaires, payer tes cotisations à l’URSSAF et tes impôts sur le revenu si tu as choisi le versement libératoire, et enfin, déclarer et payer ta TVA si tu es assujetti.e.

💸 Peut-on mensualiser ses impôts en tant que freelance ?

Oui, tu les payes directement avec tes cotisations sociales si tu as opté pour le versement libératoire, ou sous forme d’acompte contemporain (prélèvement à la source) si ce n’est pas le cas. Tu peux aussi mensualiser ta CFE au besoin.

💡 Comment faire pour n’oublier aucune démarche obligatoire ?

Planifie les dates importantes dès maintenant, fais régulièrement le point sur ta facturation et tes finances, ne manque pas les rendez-vous avec l'URSSAF et les impôts, et ça devrait bien se passer !

Découvre Freebe.me, le logiciel pour auto-entrepreneur et freelance
Découvre Freebe.me