Image de couverture
image Quelle mutuelle choisir en Freelance ?
Publié le : 
1/17/2022
Modifié le : 

Quelle mutuelle choisir en Freelance ?

Devenir freelance en micro-entreprise, c’est bénéficier d’une grande liberté d’organisation et de travail. Mais c’est aussi appartenir à un régime spécifique, et ne pas ou ne plus bénéficier d’une mutuelle d’entreprise. Il t’appartient alors de souscrire ou non à une mutuelle (ou complémentaire santé) pour les indépendants afin de te garantir une protection optimale.

Si elle n’est pas obligatoire en micro-entreprise, la mutuelle est plutôt recommandée, et peut être complétée ou non d’un contrat de prévoyance. Alors, pourquoi souscrire à une mutuelle en freelance et comment la choisir ? Voici notre petit guide pour tout comprendre sur le sujet.

Sommaire :

1. Pourquoi prendre une mutuelle en freelance ?

a. Pour une meilleure protection sociale

b. Une mutuelle pour une meilleure prise en charge santé

c. Et l’assurance prévoyance pour les freelances ?

2. À quel type de mutuelle souscrire en freelance ?

a. Choisir ta mutuelle selon la couverture souhaitée

b. Le prix moyen des mutuelles pour les indépendants

Pourquoi prendre une mutuelle en freelance ?

Pour une meilleure protection sociale

Tout comme les personnes salariées, ta couverture santé est assurée par le régime général de l’Assurance Maladie. Concrètement, ça veut dire que tu peux bénéficier de remboursements partiels sur tes frais de santé, mais aussi d’indemnités journalières en cas d’arrêt maladie, avec 3 jours de carence pendant lesquels tu ne touches rien.

Ces indemnités sont calculées en fonction de ton chiffre d’affaires annuel moyen, et sont généralement bien moins intéressantes que celles des salariés. Ton statut de freelance te rattachant automatiquement à celui de Travailleur Non Salarié (TNS), tes cotisations sociales sont donc moins élevées que celles qu’une entreprise paie pour ses salariés.

Une mutuelle pour une meilleure prise en charge santé

En cas d’hospitalisation ou d’accident, tes frais médicaux peuvent atteindre des sommes difficiles à prendre en charge en freelance. Et dans le “meilleur” des cas, certains soins ne seront pas pris en charge par ta couverture santé de base, ou seulement partiellement. C’est par exemple le cas des yeux, des dents et de certains soins de médecine douce, ou même de dépassement d’honoraires. Il te faudra donc prendre en charge le restant de tes frais médicaux non remboursés par la Sécurité Sociale, et ça peut coûter très cher.

Une mutuelle santé te permettra donc d’étendre la prise en charge de tes soins médicaux en freelance, si ce n’est la totalité en fonction du contrat choisi. Pour toi, c’est plus de sérénité et un accès à tous les soins sans te poser la question des conséquences financières. Selon la mutuelle vers laquelle tu te diriges, il est aussi possible de protéger le reste de ton foyer : ton ou ta conjoint.e et tes enfants.

Et l’assurance prévoyance pour les freelances ?

La prévoyance est souvent confondue avec la mutuelle, alors que ce sont deux choses distinctes bien que complémentaires. Ces deux contrats interviennent pour améliorer ta protection sociale en freelance, et aucune n’est obligatoire. Là où ta mutuelle rembourse tes frais de santé, la prévoyance te versera un complément de revenu en cas d’incapacité de travail.

Si tu ne peux plus travailler temporairement, suite à un arrêt de travail : ta prévoyance se charge de t’indemniser pour compenser ta baisse de revenus. Certaines prévoyances te protègent aussi en cas d’invalidité totale ou partielle, et d’autres contiennent une garantie décès pour indemniser ton ou ta conjoint.e ainsi que tes enfants.

Il t’appartient donc de souscrire uniquement à une mutuelle pour prendre en charge tes dépenses de santé, et de la compléter ou pas avec une prévoyance pour éviter les coups durs.

À quel type de mutuelle souscrire en freelance ?

Il existe des dizaines de mutuelles différentes sur le marché, dont certaines se destinent particulièrement aux travailleurs indépendants et freelances. Si tu vis avec un ou une conjoint.e salarié.e ou dirigeant.e, assure-toi de ne pas déjà être couvert.e par sa mutuelle d’entreprise. Ça te permettra de bénéficier de garanties généralement avantageuses tout en faisant des économies. Et si ce n’est pas le cas, passons à la suite.

Choisir ta mutuelle selon la couverture souhaitée

Gare à ne pas te jeter sur la première mutuelle, car il faut en effet t’intéresser de près à toutes les conditions et garanties. Les principaux critères à évaluer sont :

  • Le budget : c’est bien sûr le premier critère sous tes yeux mais c’est loin d’être le plus important. Parfois, il vaut mieux payer une cotisation un poil plus chère pour bénéficier d’une meilleure protection en cas d’imprévu.
  • Tes besoins médicaux : médecines douces, soins spécifiques comme l’optique et le renouvellement de lunettes, consultations fréquentes, etc.
  • Les garanties proposées : le point précédent en fait partie, mais certaines dépenses de santé ne peuvent pas être prévues au même titre que les yeux par exemple. Prends également soin de consulter les taux de remboursement, la prise en charge de l’hospitalisation ou encore des soins courants.
  • Le délai de carence : certaines mutuelles appliqueront un délai avant d’activer tes garanties ou de pouvoir rembourser certains soins spécifiques, d’autres offriront l’avantage de remboursements de santé plus rapides voire immédiats.
  • Les plafonds de remboursements annuels : ici, c’est l’enveloppe santé maximum que ta mutuelle prend en charge chaque année et en fonction des types de soins.

N’oublie pas non plus de jeter un œil aux exclusions dans les petites lignes de ton contrat de mutuelle. Ce sont des traitements et soins qui ne sont pas du tout pris en charge (comme certaines chirurgies par exemple).

Le prix moyen des mutuelles pour les indépendants

Le budget mensuel de ta mutuelle en freelance différera en fonction de tes garanties, mais également en fonction de ton profil. Ton âge sera bien sûr pris en compte dans le calcul des risques du côté de ta mutuelle, ainsi que la composition de ton foyer. Si tu souhaites étendre ta complémentaire santé à ton ou ta conjoint.e ou tes enfants, ce sera évidemment plus onéreux.

Sache aussi que la loi Madelin te permettra de déduire ta mutuelle de freelance de ton revenu imposable. C’est aussi le cas si tu souscris un contrat de prévoyance.

En règle générale, il faut compter entre 350€ et 500€ à l’année pour une mutuelle en freelance. N’hésite pas à demander plusieurs devis et à comparer les mutuelles avant de faire ton choix en freelance. Tu peux jeter un œil à certaines mutuelles qui connaissent bien le cas des freelances et auto-entrepreneurs, comme Alan ou Wemind.

On en a fini pour aujourd’hui, mais si tu souhaites plus d’informations sur ta protection sociale ou ta retraite en freelance, tu peux consulter notre guide administratif de la micro-entreprise (c’est cadeau).


Les articles du même theme :
F.A.Q Freelance - Résumé de l'article

🏥 À quoi sert la mutuelle en micro-entreprise ?

Une mutuelle en freelance te permettra de compléter la prise en charge de tes soins médicaux par l’Assurance Maladie. En cas de soins spécifiques peu ou pas remboursés, ou en cas d’accident et d’hospitalisation, la mutuelle t’aidera à faire face à des frais de santé importants.

💎 À quoi sert la prévoyance en micro-entreprise ?

La prévoyance est différente de la mutuelle en freelance, et peut compléter ta protection sociale. Elle te verse un complément de revenu en cas d’arrêt de travail, puisque les indemnités journalières versées par l’Assurance Maladie sont moins avantageuses en freelance.

👌 Comment bien choisir sa mutuelle en freelance ?

Le choix de ta mutuelle dépend de tes besoins médicaux, de ton profil et de la composition de ton foyer. Veille à regarder de près toutes les garanties qui te sont proposées, notamment si tu as recours à des soins réguliers (l’optique ou les dents par exemple).

Découvre Freebe.me, l'assistant personnel des freelances
Découvre Freebe.me