image À quelles assurances faut-il souscrire en freelance ?
Publié le : 
8/9/2021
Modifié le : 

À quelles assurances faut-il souscrire en freelance ?

En micro-entreprise, on a souvent tendance à délaisser les assurances, malgré le fait qu’elles soient très utiles en cas de pépin. Eh oui, un accident est malheureusement vite arrivé et il vaut mieux couvrir son activité de tout risque éventuel. Si l’assurance professionnelle est obligatoire pour les professions réglementées, elle ne l’est pas pour tous les indépendants, même si elle reste chaudement recommandée.

Tu n’y comprends pas grand-chose aux assurances ? Pas de panique, on t’explique tout ce que tu as à savoir sur les différentes assurances pour les micro-entrepreneurs.

Sommaire : 

1. À quels risques je m’expose en tant que freelance ?

2. Quelles assurances pour se protéger en micro-entreprise ?

a. L’assurance Responsabilité Civile Professionnelle

b. L’assurance multirisques

c. La mutuelle santé et la prévoyance

3. Comment choisir un contrat d’assurance en freelance ?

À quels risques je m’expose en tant que freelance ?

Même s’il est très difficile d’estimer les risques entraînés par une activité en micro-entreprise, ces derniers ne sont pas inexistants. Et tu l’auras compris, si tu n’exerces pas une profession libérale réglementée (par exemple :  métiers du médical, du bâtiment, de l’immobilier, etc.), tu n’es pas obligé.e de souscrire à des assurances en freelance.

En revanche, il faut bien garder en tête que tu es tout autant concerné.e par les erreurs ou dommages éventuels que tu pourrais causer dans le cadre de ton travail, même par mégarde. Ça concerne principalement : 

·  Les risques professionnels (exemple : le retard de livraison ou un litige avec un client, des informations confidentielles divulguées, une perte de données, etc.).

·  Les risques d’exploitation (exemple : tu casses un matériel de ton client pendant ta mission).

·  Les risques de la vie courante (exemple : tu causes un accident, tu es victime d’un accident toi-même ou tu tombes malade).

Sans assurance, il peut être très difficile de faire face à certains dommages ou évènements de la vie de tous les jours. Par exemple, si ton activité freelance n’est pas couverte et que tu brises (malencontreusement) l’ordinateur de ton client, ce dernier peut te demander le remboursement du matériel endommagé, et ça peut monter très haut.

Quelles assurances pour se protéger en micro-entreprise ?

En micro-entreprise, plusieurs types d’assurances peuvent être judicieuses pour protéger ton activité ou te protéger toi-même. On fait le point sur tout ça !

L’assurance Responsabilité Civile Professionnelle

L’assurance Responsabilité Civile Professionnelle, appelée aussi RC pro, couvre les dommages que tu pourrais causer à autrui en tant que freelance, mais aussi les erreurs, oublis ou négligences. En cas de dommages corporels, matériels ou immatériels, c’est l’assurance qui prend le relais et paie les frais à ta place.

En freelance, la RC pro peut couvrir un large éventail d’incidents : manquements contractuels, fautes professionnelles, divulgation d’informations confidentielles, atteinte à la propriété intellectuelle, perte de documents, produits non conformes, etc. C’est donc l’assurance la plus conseillée pour protéger ta micro-entreprise, puisqu’un incident peut avoir de très lourdes conséquences.

En revanche, et comme dans tout contrat d’assurance, certains dommages ne sont pas assurés par la RC pro. C’est par exemple le cas des fautes intentionnelles, des amendes, du spamming ou encore des litiges liés aux contrats de travail.

L’assurance multirisques

L’assurance multirisques se destine plutôt aux freelances ayant un local professionnel. Les garanties s’adaptent ensuite en fonction de tes besoins et elle comprend généralement une partie dédiée à la RC pro. Elle peut également inclure une protection juridique (pour couvrir d’éventuels frais de procédure ou d’avocat).

Tu exerces ton activité depuis ton domicile ? Sache que ton assurance habitation (obligatoire) ne couvrira pas les dommages liés à ton matériel professionnel ou à de la marchandise par exemple. Si un incendie se déclare chez toi, tu ne pourras donc pas obtenir le remboursement du matériel professionnel perdu sans une assurance multirisques dédiée.

Côté garantie des locaux professionnels, l’assurance multirisques est donc idéale pour les auto-entrepreneurs qui souhaitent protéger leur espace de travail des éventuels risques (incendie, dégâts des eaux, vol, vandalisme, bris, etc.).

La mutuelle santé et la prévoyance

En micro-entreprise, ta protection sociale est garantie par les cotisations que tu verses chaque mois ou trimestre, en fonction de ton chiffre d’affaires. Tu bénéficies donc de la même protection que tous les indépendants et d’indemnités maladie-maternité comme tous les salariés.

Cela dit, tes droits et indemnités dépendent tout de même de la date de démarrage de ton activité et de tes revenus en freelance. Par ailleurs, la protection sociale de base ne suffit pas toujours à rembourser tous les frais de santé.

Pour ce faire, tu peux donc souscrire à une mutuelle santé en freelance, puisqu’à l’inverse des salariés qui bénéficient de la mutuelle de leur employeur, tu es livré.e à toi-même de ce côté-là. La mutuelle agit ensuite comme une complémentaire santé pour les frais et soins non couverts par le régime général.

Côté prévoyance en freelance, il s’agit de maintenir une partie ou la totalité de tes revenus en cas d’invalidité ou d’hospitalisation, ainsi que de verser un capital en cas de décès.

Comment choisir un contrat d’assurance en freelance ?

Le choix d’une ou plusieurs assurances pour protéger son activité professionnelle ou sa personne peut être un peu complexe. Avant de te lancer dans un comparatif des garanties et des tarifs, on t’invite à réfléchir à tes besoins : qu’as-tu besoin de protéger ? Travailles-tu en physique chez tes clients ou uniquement de chez toi ? Dépends-tu entièrement de tes revenus de freelance ?

Ensuite, sache que plusieurs critères entrent en compte dans le choix d’un contrat d’assurance en micro-entreprise, comme le type de dommages couverts, les franchises, les durées d’indemnisation ou encore le délai de carence. Avant de signer un contrat, n’hésite pas à en demander tous les détails pour être serein.e le jour où un pépin arrive.

 

Sache aussi que même si un contrat d’assurance peut avoir l’air d’une charge de plus en freelance, c’est tout de même une protection essentielle pour toi, ton business ou tes revenus. Si tu veux en savoir plus sur ta protection sociale en freelance ou tes droits, on t’invite aussi à consulter notre guide complet sur la micro-entreprise et son administratif.


Thème :
Les articles du même theme :
F.A.Q Freelance - Résumé de l'article

👀 Quels sont les risques couverts par les assurances en freelance ?

En freelance, il peut t’arriver d’avoir des soucis de santé et de devoir stopper ton activité, ou encore de causer des dommages involontaires physiques ou matériels à autrui.

📄 Quelles assurances souscrire en micro-entreprise ?

En micro-entreprise, tu peux souscrire à une assurance RC pro, une assurance multirisques, une mutuelle santé ou encore une prévoyance pour te protéger ainsi que ton activité.

🤓 À quoi sert la Responsabilité Civile professionnelle en freelance ?

La RC Pro couvre les dommages que tu peux causer à autrui en tant que freelance, si tu casses le matériel d’un client ou que tu commets des erreurs dans ta prestation par exemple.

Découvre Freebe.me, l'assistant personnel des freelances
Découvre Freebe.me