Business
S'associer, rester seul ou se lancer avec un collectif
S'associer, rester seul ou se lancer avec un collectif

S'associer, rester seul ou se lancer avec un collectif

Il arrive un moment dans la vie de tout freelance, où le fait de travailler seul au quotidien soulève des questionnements.

Les effets de ce moment clé dans sa carrière indépendante peuvent être divers et variés, mais ils se caractérisent bien souvent par un sentiment de solitude, la nostalgie des moments partagés autour de la machine à café (surtout pour les anciens salariés), et surtout l’envie de contribuer à quelque chose de plus grand que les missions client devenus quasi routinières.

Quand viendra ce moment dans ta vie de freelance, il faudra te poser la question de la prochaine étape pour ton activité.

Continuer de travailler seul ? S’associer avec quelqu’un pour créer un nouveau projet ? Rejoindre un collectif avec des semblables ?

La bonne nouvelle, c’est que de nombreuses options naissent chaque jour pour structurer l’écosystème fleurissant des indépendants.

Depuis 2 ans, je rencontre, échange et accompagne des centaines de freelances qui se posent tour après tour cette question de la transition vers un modèle plus collectif. Voici les grandes voies qui s’ouvrent à toi.

Rester seul, le profil de l’artisan freelance

Loin de moi l’intention de présenter le travail a plusieurs comme une injonction, pour toi qui me lis la meilleure chose est peut-être en vérité de rester seul.

J’appelle ces profils les « artisans freelances ».

Ce sont des personnes amoureuses de leur ouvrage, qui voient leur travail comme une forme de création à chaque fois unique et dont le chemin lui-même est plus important que la finalité.

Ils aiment recommencer à zéro avec chaque nouvelle mission client, voir les projets sur lesquels ils travaillent naitre, grandir, et repartir dans la nature, pour ensuite recommencer le cycle.

Dans ce processus, la solitude et l’autonomie sont justement ce qui leur plait le plus.

Que ce soit un graphiste artiste dans son atelier, ou un développeur devant ses lignes de code, ils aiment se plonger tout entier dans leur œuvre.

Pour eux, il n’y a rien de plus plaisant que de pouvoir créer une activité autour de ce qui les passionne, et ils ne ressentent pas le besoin d’aller construire plus grand à plusieurs.

S’associer, l’évolution du freelancing

On a tous déjà entendu ces histoires de freelances qui passent au « prochain niveau » en créant une agence, un studio ou une startup.

Ils avaient atteint le fameux « plafond de verre » où le fait de vendre leurs temps à leurs clients ne leur permettaient plus d’avancer vers leurs ambitions.

Pour eux, le plus important c’était de pouvoir construire plus grand, en passant d’un modèle de service exécuté seul à un modèle qui se tourne vers le produit où les grandes missions exécutées à plusieurs.

Pour avoir fait cette transition moi-même en créant le programme d’accompagnement SURF en Freelance, je ne peux que souligner ici l’importance du choix des personnes avec qui s’associer.

Et comme l’a merveilleusement dit Antoine de Freebe dans l’épisode de mon podcast enregistré ensemble : « s’associer, c’est se marier ».

Pour bien choisir ton associé je t’invite à garder en tête que le rapport humain est plus important que les compétences.

Pour moi LE facteur le plus important entre toi et tes associés sera votre capacité à communiquer.

Si vous n’arrivez pas à bien communiquer, votre projet est déjà mort (ou alors vivra de très grandes turbulences)

Rejoindre un collectif, la voie du milieu

Je vois de jour en jour de nouveaux collectifs d’indépendants naitre, avec toujours une vision commune : inventer une nouvelle manière de travailler ensemble.

Les collectifs veulent prendre le meilleur de l’entreprise et de l’indépendance pour construire une alternative à ces deux modes de travail.

Travailler seul, et ensemble, en même temps.

La plupart des collectifs ont un modèle similaire avec une sorte de méta-structure qui réunit tous les membres, leur permettant de travailler et facturer ensemble sur des missions clients de plus grande envergure, tout en conservant la liberté de mener leurs propres projets à côté.

Le grand challenge des prochains mois et années pour les collectifs sera indéniablement la structuration de ces nouveaux écosystèmes de freelances.

Si ce modèle t’intéresse et que tu veux rejoindre ou créer un collectif, je t’invite à te demander ce que tu y cherches concrètement.

Un simple lieu d’échange et d’entraide ? Travailler sur des missions en équipe ? Mutualiser un lieu de travail trop onéreux si tu es seul ? …

----

Face à ces différents choix importants pour la suite de ton activité, garde surtout en tête que c’est toi qui est en charge de ton projet.

Quand on est freelance, on peut repartir chaque matin d’une page blanche, et inventer ce qu’on veut vivre demain.

Business

S'associer, rester seul ou se lancer avec un collectif

S'associer, rester seul ou se lancer avec un collectif
Stratégie de marque
Thomas Burbidge
https://thomasburbidge.com/
Formation
Surf
https://www.surfenfreelance.com/
S'associer, rester seul ou se lancer avec un collectif
Articles du thème Admin
Articles du thème Gestion
Articles du thème Business
Articles du thème Lifestyle
Administratif
Merci Freebe

Business

Merci Freebe

Lifestyle

Merci Freebe